Analyse EURCH du 16 novembre 2011

eurchf
La planète finance dans la tourmente: attaques sur l’euro, crise de l’endettement et pressions pour la régulation. Tous ces facteurs provoquent ainsi la fragilisation du système monétaire et des pays de l’Europe, car après l’émission des obligations italiennes à 6.23% de rentabilité, c’est l’Espagne, qui a, à son tour, émis des obligations rémunérées à plus de 6%, ce qui prouve que la contagion est bel et bien en marche dans la zone euro.
 
L’euro a subi une légère baisse à l’ouverture de la session européenne 1.2376 CHF vers 9h30, heure de Paris, puis une augmentation pour  venir ensuite se stabiliser à 1.2402 soit une performance de 0.09%. L’évolution de la paire EURCHF montre encore parfaitement la volatilité en cours sur le marché des changes. 
 

Scénario EURCHF du jour:
 

La parité EURCHF devrait continuer de se stabiliser entre 1.2380 et 1.24 pour le reste de la journée cependant, nous restons, en analyse hebdomadaire, sur un canal de fluctuation compris entre 1.2150 et 1.2550. Pour cette session, le point pivot à prendre en considération se situe à 1.234. 
 

Point sur les fondamentaux EURCHF du jour:
 

La pression politique et économique est de plus en plus forte vis à vis de la Banque Nationale Suisse afin qu’elle intervienne sur le marché des changes en modifiant son cours pivot. Il n’est pas certain que la banque centrale agisse dans l’immédiat car, par le passé, elle nous a habitué à une forte résistance aux pressions extérieures, jusqu’à un certain point évidemment, et la direction de la banque a certainement, encore en tête, le désastre de ses interventions répétées en 2009 pour influer sur le taux de change du CHF.

Dans le contexte actuel, et alors notamment que l’euro est passé sous 1.35 USD ce matin sur le marché des changes, les investisseurs sont à la recherche de valeurs refuge, ce qui implique également de CHF. Il est certain qu’une nouvelle épreuve de force attend la BNS dans les prochaines semaines, à moins que l’horizon économique, financier et budgétaire en Europe ne s’éclaircisse, ce qui ne semble pas le cas pour l’instant, à en juger les prévisions pessimistes de certaines banques internationales qui tablent sur un euro à 1.30 USD d’ici à la fin de l’année, ce qui aura un impact inévitable sur le CHF.

A noter, demain, pour les investisseurs, la publication à 11h, heure de Paris, du sondage Crédit Suisse/ZEW (précédent à -54.4).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé