Après le mini-krach de Bitcoin, le marché se tourne vers l’or et les autres métaux précieux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

L'évènement de la semaine dernière fut la hausse, puis le déclin tout aussi rapide, de la monnaie digitale Bitcoin. A tel point que tous les médias, y compris généralistes, ont évoqué les déboires de cette monnaie.

Bitcoin laisse sa place à une autre actualité en ce début de semaine: la dégringolade des métaux précieux, et surtout de l'or. Celle-ci a commencé vendredi dernier alors que plusieurs membres de la banque centrale américaine (FED) envisagent de retirer progressivement les mesures de stimulus de l'économie du fait de la bonne performance des marchés actions depuis le début de l'année. A cela s'est ajoutée la pression de la part de la troïka sur Chypre pour que le pays se déleste d'une partie de son or, à hauteur de 400 millions d'euros, afin de répondre à ses engagements.

or-xau-usd-metal-jaune

L’évènement de la semaine dernière fut la hausse, puis le déclin tout aussi rapide, de la monnaie digitale Bitcoin. A tel point que tous les médias, y compris généralistes, ont évoqué les déboires de cette monnaie.

Bitcoin laisse sa place à une autre actualité en ce début de semaine: la dégringolade des métaux précieux, et surtout de l’or. Celle-ci a commencé vendredi dernier alors que plusieurs membres de la banque centrale américaine (FED) envisagent de retirer progressivement les mesures de stimulus de l’économie du fait de la bonne performance des marchés actions depuis le début de l’année. A cela s’est ajoutée la pression de la part de la troïka sur Chypre pour que le pays se déleste d’une partie de son or, à hauteur de 400 millions d’euros, afin de répondre à ses engagements.

Le cycle baissier à l’oeuvre sur les métaux précieux se poursuit aujourd’hui puisque l’once d’or a enfoncé le niveau des 1400 dollars et se dirige désormais vers les 1300 dollars, un objectif hautement possible si le rythme de dépréciation continue ainsi. Depuis le début de l’année, c’est une baisse déjà de 16% du métal jaune qui a eu lieu.

Le prix de l’or réagit notamment aux rumeurs concernant l’évolution de la politique monétaire américaine, dont le programme d’assouplissement est remis en cause par certains membres du FOMC, mais pas seulement. Beaucoup d’intervenants sur ce marché considère que l’expérience chypriote pourrait se reproduire de nouveau au sein de la zone euro, c’est-à-dire que des pays membres de l’Union, faisant face à des difficultés, soient aussi contraints de vendre leur or, mais dans des proportions beaucoup plus grandes. Pour l’instant, rien ne semble corroborer une telle hypothèse et plusieurs partisans de la hausse de l’or appellent à ce que la raison revienne sur le marché. Cependant, on sait la force que peuvent avoir les prophéties auto-réalisatrices sur l’évolution des prix, surtout dans un climat économique où l’anxiété demeure.

Dans la foulée de cette panique sur le marché de l’or, plusieurs experts ont revu leurs prévisions à la baisse. Goldman Sachs a notamment établi une cible de cours pour l’or à trois mois de 1530 dollars contre 1615 dollars auparavant. A un an, la cible n’est plus que de 1390 dollars contre 1550 dollars. On note toutefois qu’à court terme un rebond de l’once d’or est vraisemblable, ce qui semble corroboré par l’analyse technique et en particulier par l’utilisation du RSI (14).

La baisse de l’or est d’ailleurs contagieuse puisque les autres métaux précieux sont aussi entrés désormais dans un bear market (marché baissier). C’est le cas de l’argent qui a retrouvé ses niveaux de fin octobre 2010 autour des 23 dollars l’once.

De son côté, le palladium, pour livraison en juin prochain, semblait mieux résister avec une baisse de 5.9% aujourd’hui à 667 dollars, un plus bas depuis janvier dernier.
 

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé