SCANDALE: Bloomberg utilisait les données privées de ses clients pour espionner Bernanke et Geithner

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le scandale a éclaté durant le week-end: les journalistes de Bloomberg News, la principale agence de presse financière mondiale qui fournit ses analyses, nouvelles et cotations via des terminaux, utilisaient les données privées de ses clients afin d'espionner de hauts responsables américains, dont le président de la FED Ben Bernanke et l'ancien secrétaire au Trésor, Tim Geithner.

L'information fut d'abord dévoilée par CNBC puis confirmée par la FED et le département au Trésor qui travaillent officiellement conjointement avec Bloomberg afin de savoir l'étendue de cette affaire d'espionnage peu banale.

L'affaire a éclaté lorsqu'un journaliste de Bloomberg a appelé la semaine dernière un employé de Goldman Sachs pour avoir des informations sur un de ses collègues, ajoutant que celui-ci ne s'était pas connecté à son terminal depuis plusieurs jours, une information qu'il n'était pas censé connaître. Goldman Sachs a alors déposé une plainte contre Bloomberg et l'affaire a rapidement pris un nouveau tournant. JPMorgan a ainsi reconnu que les journalistes de Bloomberg utilisaient leur accès aux terminaux des employés de la banque d'affaires pour avoir des informations lors de l'éclatement du scandale de la "baleine de Londres" au printemps 2012.

Espionnage Bloomberg

Le scandale a éclaté durant le week-end: les journalistes de Bloomberg News, la principale agence de presse financière mondiale qui fournit ses analyses, nouvelles et cotations via des terminaux, utilisaient les données privées de ses clients afin d’espionner de hauts responsables américains, dont le président de la FED Ben Bernanke et l’ancien secrétaire au Trésor, Tim Geithner.

L’information fut d’abord dévoilée par CNBC puis confirmée par la FED et le département au Trésor qui travaillent officiellement conjointement avec Bloomberg afin de savoir l’étendue de cette affaire d’espionnage peu banale.

L’affaire a éclaté lorsqu’un journaliste de Bloomberg a appelé la semaine dernière un employé de Goldman Sachs pour avoir des informations sur un de ses collègues, ajoutant que celui-ci ne s’était pas connecté à son terminal depuis plusieurs jours, une information qu’il n’était pas censé connaître. Goldman Sachs a alors déposé une plainte contre Bloomberg et l’affaire a rapidement pris un nouveau tournant. JPMorgan a ainsi reconnu que les journalistes de Bloomberg utilisaient leur accès aux terminaux des employés de la banque d’affaires pour avoir des informations lors de l’éclatement du scandale de la “baleine de Londres” au printemps 2012.

Des sources anonymes travaillant ou ayant travaillé à Bloomberg News ont révélé aux médias américains que les journalistes ont également eu accès aux informations consultées par les hauts responsables de la politique monétaire américaine. Il n’est pas encore certain cependant que les informations collectées ont été utilisées à des fins journalistiques. Certaines sources affirment ainsi que cet accès était un secret de polichinelle au sein de Bloomberg et que les nouveaux employés étaient mis au courant dès les premiers jours pour leur montrer la puissance des terminaux du groupe mais que ces informations ne faisaient pas ensuite l’objet d’articles.

Les journalistes auraient essentiellement eu accès aux données consultées et à leur fréquence, ce qui pouvait déjà constituer d’importantes sources d’informations, si elles sont recoupées avec d’autres, selon des analystes de Wall Street.

Le site Quartz Story a également dévoilé que des journalistes de Bloomberg auraient eu accès à la retranscription d’un appel de l’ancien président de la FED, Alan Greenspan, au support technique de l’entreprise. Toutefois, selon le site, le contenu de cet appel n’aurait pas été utilisé par le groupe pour écrire des articles.

Le scandale Bloomberg pourrait avoir des suites judiciaires même s’il est encore trop tôt, au niveau des investigations en cours, pour savoir si cet accès des journalistes aux terminaux des banques d’affaires de Wall Street et du gouvernement fédéral a pu être utilisé par Bloomberg News ou divulgué à des tierces personnes.
 

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé