Convertibilité directe du yuan: nouvelle étape avec la Nouvelle Zélande

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le processus de convertibilité directe du yuan s'accélère. Après l'Australie, c'est au tour de la Nouvelle Zélande d'entamer avec la Chine des discussions pour aboutir à un accord commercial bilatéral permettant la convertibilité directe entre le yuan et le dollar néo-zélandais. L'objectif pour les deux pays est de favoriser la croissance économique, et notamment les exportations pour la Nouvelle-Zélande.

Jusqu'à présent, le principal partenaire commercial de la Nouvelle Zélande est l'Australie mais, progressivement, le pays est remplacé par la Chine. Pour l'année fiscale se terminant fin avril 2013, le commerce entre les deux pays a atteint 15.3 milliards de dollars néo-zélandais, soit quasiment le montant échangé avec l'Australie sur la même période (16.8 milliards de dollars néo-zélandais). Les experts considèrent que dans les deux années à venir, les échanges avec la Chine devrait progresser à un rythme de 33% soit environ un montant de 20 milliards en 2015.

Nouvelle-Zlande

Le processus de convertibilité directe du yuan s’accélère. Après l’Australie, c’est au tour de la Nouvelle Zélande d’entamer avec la Chine des discussions pour aboutir à un accord commercial bilatéral permettant la convertibilité directe entre le yuan et le dollar néo-zélandais. L’objectif pour les deux pays est de favoriser la croissance économique, et notamment les exportations pour la Nouvelle-Zélande.

Jusqu’à présent, le principal partenaire commercial de la Nouvelle Zélande est l’Australie mais, progressivement, le pays est remplacé par la Chine. Pour l’année fiscale se terminant fin avril 2013, le commerce entre les deux pays a atteint 15.3 milliards de dollars néo-zélandais, soit quasiment le montant échangé avec l’Australie sur la même période (16.8 milliards de dollars néo-zélandais). Les experts considèrent que dans les deux années à venir, les échanges avec la Chine devrait progresser à un rythme de 33% soit environ un montant de 20 milliards en 2015.

Pour le gouvernement néo-zélandais, l’objectif numéro 1 est désormais de baisser les prix pour les exportateurs. A l’heure actuelle, il est impossible pour les exportateurs néo-zélandais de convertir la devise nationale en yuan, à moins de passer par l’intermédiaire du dollar. De fait, cela implique une augmentation des frais de transaction et aussi une exposition plus importante au risque de change pour les partenaires commerciaux.

De son côté, la Chine cherche essentiellement à établir le yuan comme devise internationale donc ce nouvel accord est évidemment considéré comme souhaitable par Pékin. Si les discussions aboutissent rapidement, le dollar néo-zélandais pourrait être ainsi la quatrième monnaie convertible directement par rapport au yuan. Il rejoindrait ainsi le club très fermé composé du dollar américain, du yen et du dollar australien depuis peu.

Pour le marché des changes, cette convertibilité directe induirait une corrélation beaucoup plus forte entre le dollar néo-zélandais et les évènements économiques en Chine. Jusqu’à présent, la devise néo-zélandaise évolue surtout en fonction du dollar australien mais avec l’accroissement prévisible des échanges avec la Chine, ce sera désormais l’évolution économique de ce pays qui devrait grandement influencer sur le cours du dollar néo-zélandais. Cela pourrait être au final une bonne nouvelle car la Chine est considérée par les économistes comme un véritable relais de croissance, ce qui pourrait assurer à la Nouvelle Zélande une activité soutenue dans les années à venir.
 

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé