Canada: L’endettement des ménages à l’origine d’une nouvelle crise financière?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le Canada a fait figure d’exception pendant la crise de 2007. Même s'il y a eu une légère récession, début 2011, le Canada avait regagné tous les emplois ainsi que toute la production perdus. La crise a été plus un choc externe que interne.

Le gouvernement canadien a décidé de pratiquer un assouplissement monétaire qui a déformé le profil de croissance du pays, qui repose désormais plus sur la demande intérieure que sur les exportations. Ce modèle a été efficace, cependant actuellement il montre ses limites, l’emprunt des ménages ne peut pas indéfiniment alimenter l’économie canadienne. Surtout, le risque d’une crise de l’immobilier est présent avec la récente surévaluation et des signes de sur-constructions.

Au Canada, les emprunts des ménages n’ont cessé de monter ces dernières années, le ratio global de la dette des ménages au revenu disponible atteint actuellement plus de 160%, un niveau inégalé auparavant. Les Canadiens sont maintenant plus endettés que les Américains ou les Britanniques.
Cela indique qu’un ménage qui se situe dans la moyenne aura besoin pour rembourser sa dette d’une fois et demie son revenu annuel. Une dette aussi importante peut rendre certains ménages plus fragiles aux crise financières, aux chocs (hausse taux d’intérêt, hausse du chômage, crise immobilière…).


La Banque du Canada a sonné l’alarme à maintes reprises car elle craint que les ménages à faibles revenus se retrouvent vulnérables en cas de crise économique. De plus, si de nombreux ménages ne peuvent plus rembourser leurs dettes en raison d’une dégradation de l’économie, les institutions financières se retrouveraient affaiblies. Une hausse des taux d’emprunt ou une diminution de la disponibilité des crédits engendrait un ralentissement de l’économie canadienne.

immobilier canada

Le Canada a fait figure d’exception pendant la crise de 2007. Même s’il y a eu une légère récession, début 2011, le Canada avait regagné tous les emplois ainsi que toute la production perdus. La crise a été plus un choc externe que interne.

Le gouvernement canadien a décidé de pratiquer un assouplissement monétaire qui a déformé le profil de croissance du pays, qui repose désormais plus sur la demande intérieure que sur les exportations. Ce modèle a été efficace, cependant actuellement il montre ses limites, l’emprunt des ménages ne peut pas indéfiniment alimenter l’économie canadienne. Surtout, le risque d’une crise de l’immobilier est présent avec la récente surévaluation et des signes de sur-constructions.

Au Canada, les emprunts des ménages n’ont cessé de monter ces dernières années, le ratio global de la dette des ménages au revenu disponible atteint actuellement plus de 160%, un niveau inégalé auparavant. Les Canadiens sont maintenant plus endettés que les Américains ou les Britanniques.
Cela indique qu’un ménage qui se situe dans la moyenne aura besoin pour rembourser sa dette d’une fois et demie son revenu annuel. Une dette aussi importante peut rendre certains ménages plus fragiles aux crise financières, aux chocs (hausse taux d’intérêt, hausse du chômage, crise immobilière…).


La Banque du Canada a sonné l’alarme à maintes reprises car elle craint que les ménages à faibles revenus se retrouvent vulnérables en cas de crise économique. De plus, si de nombreux ménages ne peuvent plus rembourser leurs dettes en raison d’une dégradation de l’économie, les institutions financières se retrouveraient affaiblies. Une hausse des taux d’emprunt ou une diminution de la disponibilité des crédits engendrait un ralentissement de l’économie canadienne.

Depuis plus d’un an, la Banque du Canada a lancé plusieurs avertissements avec le ministre fédéral des Finances, annonçant que la faiblesse des taux n’était pas pérenne. Il ont conseillé aux ménages canadiens d’être plus prudent avant de faire des achats afin d’éviter de contracter trop de dettes.

Récemment, les autorités ont pris des mesures renforçant les règles concernant les prêts hypothécaires, à court terme la Banque du Canada prévoit un certain rééquilibrage qui consiste à déplacer les sources de la croissance vers les exportations nettes et les investissements des entreprises. Des organismes publics ont confectionné des documents à l’intention des ménages avec des renseignements contre les dangers liés au surendettement.
Les initiatives du gouvernement semblent porter leurs fruits. Selon une récente étude effectuée par TransUnion Market Trends, les Canadiens se montrent de plus en plus prudents avant de contracter des dettes.
 

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé