forex.fr

Impôts : Comment déclarer ses gains forex

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Les gains réalisés sur le marché des changes, comme n’importe quels revenus d’ailleurs, sont soumis à l’impôt sur le revenu français. Lors de votre déclaration annuelle, il faudra donc mentionner l’ensemble des montants perçus par l’intermédiaire de cette activité. Comment le faire ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui.

Le taux d’imposition appliqué pour les revenus issus du trading dépend de plusieurs éléments :
- Le pays de résidence du trader,
- Le pays dans lequel est hébergé son compte de trading,
- Le pourcentage que le trading représente dans son revenu global, plus ou moins 50%.

Concrètement, si vous êtes résident français, que vous disposez d’un compte de trading basé en France et que le trading représente votre activité principale alors l’administration fiscale vous considèrera comme un professionnel. Elle vous classera dans le régime des bénéfices non commerciaux (BNC) et vous appliquera un barème progressif. Au maximum, votre taux d’imposition peut atteindre 54% avec, en plus, 12,3% de prélèvements sociaux.
Si en revanche, le trading forex représente une part minoritaire de vos revenus alors vous serez considéré comme un opérateur occasionnel et un régime forfaitaire vous sera appliqué. Le taux d’imposition pour cette catégorie est de 18% sur les plus-values. Ajoutez à cela 12,1% de cotisations sociales.
impot
Les gains réalisés sur le marché des changes, comme n’importe quels revenus d’ailleurs, sont soumis à l’impôt sur le revenu français. Lors de votre déclaration annuelle, il faudra donc mentionner l’ensemble des montants perçus par l’intermédiaire de cette activité. Comment le faire ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui.

Le taux d’imposition appliqué pour les revenus issus du trading dépend de plusieurs éléments :
– Le pays de résidence du trader,
– Le pays dans lequel est hébergé son compte de trading,
– Le pourcentage que le trading représente dans son revenu global, plus ou moins 50%.

Concrètement, si vous êtes résident français, que vous disposez d’un compte de trading basé en France et que le trading représente votre activité principale alors l’administration fiscale vous considèrera comme un professionnel. Elle vous classera dans le régime des bénéfices non commerciaux (BNC) et vous appliquera un barème progressif. Au maximum, votre taux d’imposition peut atteindre 54% avec, en plus, 12,3% de prélèvements sociaux.
Si en revanche, le trading forex représente une part minoritaire de vos revenus alors vous serez considéré comme un opérateur occasionnel et un régime forfaitaire vous sera appliqué. Le taux d’imposition pour cette catégorie est de 18% sur les plus-values. Ajoutez à cela 12,1% de cotisations sociales.


Si vous êtes résident français mais que votre compte de trading trouve à l’étranger, la législation devient différente. Vous serez, tout de même tenu de déclarer auprès de l’administration fiscale française cette situation. Dans le cas contraire, vous vous exposez à une amende pouvant atteindre 5 000 euros. Disposer d’un compte de trading à l’étranger peut présenter des avantages mais cela a aussi des inconvénients. Les plus-values sont, en effet, taxées à hauteur du taux marginal d’imposition sur le revenu et il faut toujours ajouter les cotisations sociales. En plus de cela, les moins-values peuvent être déclarées uniquement sur six ans et non pas dix comme pour les détenteurs d’un compte de trading basé en France. Si vous vous trouvez dans cette situation, notez qu’il faudra également vous soucier de la législation fiscale du pays dans lequel est hébergé votre compte pour vérifier, par exemple, qu’il ne pratique pas la double imposition.

Si malgré nos précisions du jour, il vous reste des questions, n’hésitez pas à contacter votre centre des impôts.

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé