Le pétrole à un plus bas de 14 mois alors que les stocks augmentent

Investing.com – Les prix du pétrole ont baissé mardi, pour une troisième session consécutive, alors que les stocks mondiaux gonflaient en raison d’une production record aux États-Unis et en Russie.

Les inquiétudes que le différend commercial en cours entre les États-Unis et la Chine pèserait sur la croissance mondiale et, par extension, éroderait la demande en énergie ont également pesé.

Les contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate ont chuté de 1,11 dollar, soit 2,2%, pour atteindre 49,09 dollars à 8 h 55 HE (13 h 55 GMT). Il est tombé à 48,15 dollars plus tôt, son niveau le plus faible depuis septembre 2017.

Les contrats à terme sur le Brent ont chuté de 1,09 dollar, soit 1,8%, à 58,52 dollars le baril, après avoir touché un creux de 57,23 dollars.

Les deux indices de référence pour le pétrole brut ont perdu plus de 30% depuis début octobre en raison de l’augmentation des stocks mondiaux.

Les acteurs du marché attendent désormais avec impatience la publication de nouvelles données hebdomadaires sur les stocks de brut commercial aux États-Unis.

Le American Petroleum Institute publiera son rapport hebdomadaire pour la semaine terminée le 14 décembre à 16h30 (21h30 GMT), dans l’attente d’une baisse d’environ 2,5 millions de barils.

Le rapport hebdomadaire de la US Energy Information Administration sera publié mercredi.

Ailleurs, les contrats à terme sur l’essence ont chuté de 1% à 1,381 dollar le gallon, tandis que le fioul domestique a perdu 1,2% à 1,804 dollar le gallon.

Le gaz naturel ont progressé de 5,1% à 3,708 dollars par million d’unités thermiques britanniques. Le contrat a chuté de 7,8% lundi, la plus forte baisse d’un jour depuis le 15 novembre.

– Reuters a contribué à ce rapport

The post Le pétrole à un plus bas de 14 mois alors que les stocks augmentent appeared first on Actualités FXCM .

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé