BCE: Pas de hausse de taux avant le dernier trimestre selon un sondage Bloomberg

Investing.com – D’après un sondage réalisé par Bloomberg entre le 4 et le 10 janvier auprès d’un panel d’économistes, la BCE ne devrait pas remonter son taux de dépôt avant le quatrième trimestre 2019.

Lors du précédent sondage, les économistes anticipaient en moyenne une première hausse des taux de la BCE au troisième trimestre 2019.

On peut également relever que le retour en territoire positif du taux de dépôt de la BCE, actuellement à -0.4%, n’est pas attendu avant le T3 2020.

Rappelons que la BCE se réunira le 24 janvier prochain. Aucune décision de politique monétaire n’est attendue, mais les traders resteront particulièrement attentifs à l’avis de la BCE en ce qui concerne le ralentissement économique, dont les preuves commencent à s’accumuler.

Si la BCE compte effectivement attendre plus que prévu pour remonter ses taux, elle devrait également au cours des prochains mois changer ses indications sur les orientations futures (forward guidance).

Pour l’instant, la BCE affirme que les taux resteront au plus bas jusqu’à « après l’été 2019 », ce qui laisse ouverte la possibilité d’une première hausse de taux entre septembre et décembre, et il y a peu de chances que la Banque Centrale modifie cette indication au cours du T1 2019, où elle devrait se contenter d’observer les données économiques.

C’est d’ailleurs ce qu’a suggéré Villeroy, gouverneur de la Banque de France, la semaine dernière :

« À mon sens, nous n’avons pas besoin de donner de nouvelles indications de calendrier ou de quantum d’ici le printemps prochain, où nous affinerons la séquence en fonction des données économiques », a-t-il en effet déclaré dans un discours prononcé lors d’une conférence à Luxembourg.

De son côté, Nowotny, le gouverneur de la banque centrale d’Autriche, avait estimé la semaine dernière qu’il reste « possible » que les taux de la BCE soient remontés en 2019, soulignant qu’il est évident que les données économiques ont été plus mauvaises que prévues dernièrement.

La balance penche donc vers une BCE davantage dovish, qui rejoindrait ainsi la Fed, qui semble actuellement opérer un véritable « tournant dovish », après avoir remonté ses taux 4 fois en 2018.

Retrouvez les actualités et analyses Investing.com France sur Facebook-Investingcomfrance, Twitter-InvestingFrance et Telegram-Investingfr.