EUR/USD: L’Euro s’installe au-dessus de 1.14, le Dollar souffre des annonces de la Fed

Investing.com – La paire EUR/USD a très fortement profité de la réunion de la Fed hier. Le FOMC a en effet fait part de prévisions bien plus prudentes (dovish) que prévues en termes de hausses de taux et de croissance, prouvant une fois de plus qu’elle est déterminée à suivre sa nouvelle doctrine basée sur la « patience ».

La Fed a ainsi annoncé hier soir qu’elle ne prévoyait plus aucune remontée du taux des Fed Funds en 2019, alors qu’elle en prévoyait encore deux lors de la réunion du mois de décembre. De plus, les prévisions de croissance 2019 ont été abaissées plus fortement que ce qu’avait anticipé le marché, la Fed ne prévoyant plus qu’une hausse du PIB de 2,1% cette année, contre 2,3% dans les prévisions publiées en décembre.

Et même si Jerome Powell ne s’est pas montré aussi alarmiste que les prévisions du FOMC lors de sa conférence de presse, l’impact sur le Dollar a été fortement baissier.

Le Dollar Index a ainsi chuté sur un creux à 95.17 points suite à la réunion de la Fed, au plus bas depuis près de deux mois, alors qu’il frôlait 96 avant la publication.

Sur l’EUR/USD, on a pu constater un rallye d’environ 100 pips, jusqu’à un sommet proche de 1,1450, au plus haut depuis le 5 février. Ce matin, la paire conserve l’essentiel de ses gains alors que débute la session européenne de trading forex.

Aujourd’hui, l’actualité pourrait encore fournir quelques sources de volatilité, avec notamment la publication de l’indice de la Fed de Philadelphie, le plus influent des indices régionaux de la Fed.

Les économistes prévoient que l’indice repasse en territoire positif, à 4.6 points après l’ « accident » du mois précédent, où l’indice s’était affiché à -4.1 points, au plus bas depuis septembre 2015, et alors que le consensus s’attendait à un indice à 15.6 points.

Un phénomène de rattrapage est donc à prévoir, et les probabilités que les chiffres dépassent le consensus semblent importantes, ce qui pourrait bénéficier au billet vert et lui permettre de regagner un peu du terrain perdu hier soir.

En dehors de cette statistique, il faudra aussi garder un oeil sur la réunion de politique monétaire de la BoE. Celle-ci pourrait en effet influencer le GBP/USD, et donc EUR/USD par corrélation.

Le Brexit, et les négociations commerciales Chine-USA, les deux sujets à rebondissements multiples du moment, resteront biensur des dossiers potentiellement influents sur EUR/USD ce jeudi, en cas de nouvelles informations.

D’un point de vue graphique, la hausse de l’Euro hier soir a donné lieu à plusieurs signaux haussiers, notamment le passage au-dessus du seuil psychologique de 1,14, et au-dessus du sommet de fin février à 1,1420. Le sommet d’hier soir, à 1,1448-50, est désormais à considérer comme une résistance immédiate, avant le seuil psychologique clé de 1,15.

A la baisse, le seuil psychologique de 1,14 sera le premier support à prendre en compte, avant 1,1350.