Stockbeat : Les marchés reculent, la magie de Draghi s’essouffle

Investing.com – Mario Draghi s’est fait une réputation en promettant de «faire tout ce qui est nécessaire» pour sauver l’euro lors de la crise financière de 2008, et depuis, son langage a peu changer, ce qui en dit long sur la conception défectueuse de la Zone Euro…

Dans un discours prononcé mercredi, Draghi a conclu en déclarant que « la BCE adoptera toutes les mesures de politique monétaire nécessaires et proportionnées pour atteindre son objectif ».

Si vous y regardez de plus près, la seule différence significative est que la question n’est plus la survie de l’euro, mais plutôt l’incapacité de la BCE à s’acquitter de son mandat de maintenir les prix stables (l’inflation a systématiquement atteint l’objectif à moyen terme durant la dernière décennie). Ce qui n’a pas changé, c’est la nécessité d’obtenir la confiance des marchés.

Or, la capacité de la BCE a convaincre le marché commence à s’user. Lorsque la BCE a annoncé ses dernières tentatives pour soutenir l’économie avec des prêts à long terme bon marché (TLTRO), les marchés se sont effondrés. Les marchés boursiers de la zone euro, dont le CAC 40 et le DAX, ont de nouveau chuté ce matin (et ont depuis récupéré), en se concentrant une fois de plus davantage sur les implications de la sombre évaluation faite par Draghi de l’économie plutôt que sur sa promesse de la sauver.

« Nous assistons maintenant à une détérioration plus persistante de la demande extérieure », a déclaré M. Draghi, qui a écouté les marchés. Il a également tempéré avec la phrase suivante: «Mais une « période difficile » ne laisse pas forcément présager d’une grave crise.»

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé