StockBeat – L’Europe au plus haut depuis 8 mois espoirs sur le Brexit et le Commerce

Investing.com – Les marchés boursiers européens sont sur le point de terminer la semaine à leur plus haut niveau en huit mois, soutenus par la perspective encore incertaine d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et par la confiance qu’un Brexit désordonné peut encore être évité.

Mais les échanges boursiers sont restreints et il y a peu de gros mouvements à signaler, la plupart des investisseurs souhaitant rester assis à attendre le rapport sur l’emploi US de 14h30.

Après la première heure de trading en Europe, l’indice de référence Stoxx Europe 600 a progressé de 0,1% à 388,26, tandis que le FTSE 100 était en hausse de 0,2% et celui de l’Allemagne Dax était inchangé.

Le Dax a évolué au-dessus de 12 000 pour la première fois depuis octobre dernier, tiré à la hausse par l’espoir que les deux grands risques externes pour son économie sensible aux exportations disparaîtront bientôt. Cependant, la production industrielle de février, meilleure que prévue, publiée plus tôt ce vendredi, n’a pas permis de le pousser plus haut.

L’augmentation de 0,8% de la production mensuelle est essentiellement due à la construction, ce qui offre du soutien à l’argument selon lequel la demande intérieure est suffisamment forte pour surmonter les difficultés actuelles du secteur des exportations. Cependant, l’économie allemande a rarement pu connaître une forte croissance par le passé sans une contribution importante de ses fabricants. Leur production a encore reculé de 0,2% le mois dernier.

« Les données allemandes continuent de poser des problèmes », a déclaré Oliver Rakau, analyste chez Oxford Economics, via Twitter (NYSE:TWTR). « Hier, des commandes à l’industrie épouvantables indiquaient qu’une chute de la demande extérieure pourrait pousser l’industrie à la récession. Mais les chiffres de la production industrielle d’aujourd’hui confirment notre vision d’un très solide premier trimestre pour l’économie. »

A Londres, les actions restent en suspens après que la première ministre, Theresa May, ait demandé à l’Union Européenne une nouvelle extension du délai imparti au Royaume-Uni pour quitter l’UE jusqu’au 30 juin, tandis que le chef de l’opposition, Jeremy Corbyn, poursuivait les discussions pour une alternative inter-partis à son accord de retrait rejeté à trois reprises.

Il n’est pas clair si l’UE acceptera cette proposition, étant donné qu’elle a insisté pour que le Royaume-Uni participe aux élections législatives européennes en mai, si le pays est toujours membre de l’union à ce moment. May a déclaré que le pays se préparerait à participer aux élections, tout en se réservant le droit de les annuler si le Parlement pouvait approuver une autre option entre-temps.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé