Les Crypto-monnaies débutent la journée en hausse, la Chine veut bannir le mining

Investing.com – Les prix des principales crypto-monnaies étaient en hausse mercredi matin en Europe. Les mouvements de prix ont été faibles en raison d’un manque de facteurs déterminants.

Le Bitcoin a progressé de 0,7% pour s’établir à 5 211,6$ à 09h05, toujours au-dessus du niveau de 5 000$. Il était en dessous du seuil des 5 000$ depuis la mi-novembre, avant de prendre de l’ampleur le 1er avril.

L’Ethereum a ajouté 2,65% à 180,28$, le XPR a gagné 1,55% à 0,35455$ et le Litecoin a augmenté de 2,46% à 88,081$.

La capitalisation boursière du marché crypto est demeurée à 181 milliards de dollars, au même niveau que la veille.

L’agence de planification chinoise qui élabore les politiques macroéconomiques a déclaré qu’elle envisageait d’interdire le mining dans le pays, a rapporté Reuters. La nouvelle a beaucoup attiré l’attention des acteurs de l’industrie et des traders.

Lundi, la Commission du Développement National et de la Réforme (CDNR) a inclus le mining des crypto-monnaies dans la liste des activités industrielles qu’elle entend supprimer et cherche à récolter l’opinion publique jusqu’au 7 mai.

« La décision de la CDNR est globalement conforme à la volonté chinoise de contrôler différentes couches de l’industrie de la crypto-monnaie en pleine croissance, et ne signale pas encore de changement majeur de politique », a déclaré à Reuters Jehan Chu, directeur associé de la société d’investissement blockchain Kenetic.

La deuxième économie mondiale, la Chine est connue pour sa position farouche contre les crypto-monnaies. Par exemple, la Banque Populaire de Chine a interdit les offres initiales de coins en septembre 2017.

La Chine est un endroit idéal pour le mining crypto en raison de son énergie peu coûteuse et de son abondance de matériel. Le géant minier Bitmain a l’intention de mettre en place 200 000 équipements d’exploitation de mining dans le pays afin de tirer parti de son énergie hydroélectrique bon marché.

La nouvelle n’a pas impacté le Bitcoin.

Une autre nouvelle qui a retenu l’attention, est la filiale américaine de la société de cryptographie européenne Bitstamp, qui s’est vu octroyer une licence de monnaie virtuelle par le régulateur financier de l’État de New York.

Bitstamp USA est à présent la 19e entreprise à obtenir une BitLicense pour mener des opérations de devises numériques dans l’État de New York. Désormais, Bitstamp USA peut proposer des services permettant aux clients d’acheter et de vendre des Bitcoins, ainsi que certains jetons virtuels, en dollars américains et inversement.

«Bitstamp USA est également autorisé à faciliter les transferts de fonds sur le réseau Ripple en émettant des soldes Ripple en USD, dans d’autres monnaies virtuelles et dans certaines monnaies fiduciaires, notamment le dollar australien, la livre sterling, l’euro, le franc suisse, et le yen japonais», a déclaré le régulateur.

Avec un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars par jour, Bitstamp est considérée comme la plus grand plateforme d’échange de crypto-monnaies de l’UE en volume.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé