StockBeat: Le marché européen des IPO sort brièvement de l’ombre

Investing.com – Il est difficile d’attirer l’attention des gens sur votre première offre publique lorsque vous êtes en concurrence avec Uber (NYSE: UBER) et Pinterest (NYSE: PINS).

Néanmoins, deux introductions en bourse en Europe cette semaine ont confirmé que ce marché était bien vivant, malgré le ralentissement économique et les incertitudes du continent.

En Suisse, Stadler Rail a même rétabli la mode du 19e siècle de fabrication des trains, enregistrant une hausse de plus de 10% par rapport à son prix de lancement depuis ses débuts à la bourse de Swiss SIX vendredi.

Ce succès de Stadler survient dans la foulée d’une poussée encore plus grande plus tôt cette semaine pour les actions de Network International (LON: NETW), une société de paiement issue du groupe de capital-investissement Abraaj, aujourd’hui disparu.

Network International a progressé de 17% le premier jour de négociation en Europe. La demande était garantie par un engagement de 300 millions de dollars de l’investisseur principal Mastercard (NYSE: MA). A 10h15, les actions étaient encore en hausse de 18% environ par rapport au prix de l’IPO, la volatilité initiale du titre ayant diminué.

Cette transaction a donné un écho – certes faible – aux débuts spectaculaires de l’année dernière pour Adyen (AS: ADYEN), un autre processeur de paiements. Adyen, basé aux Pays-Bas, a été surpris par la vente massive d’actions au quatrième trimestre, mais reste l’une des grandes réussites de ces dernières années. L’action a atteint un nouveau record historique la semaine dernière à 730,20 euros.

Plus généralement, les bourses européennes terminent la semaine de manière positive, après que les données du commerce chinois pour le mois de mars aient laissé entendre que les mesures de relance du gouvernement avaient au moins mis un terme au ralentissement de la deuxième plus grande économie du monde.

A 10h15, l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en baisse de 0,1% à 386,88. Le britannique FTSE a ​​progressé de 0,3%, principalement en raison d’une baisse de la livre sterling, tandis que l’allemand Dax a progressé de 0,1% et l’Italien FTSE MIB de 0,2%, malgré Unicredit (MI: CRDI) qui a perdu 0,5% après avoir déclaré qu’elle fesait partie des nombreuses banques faisant l’objet d’une enquête pour détecter d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles de sa branche de négociation des obligations.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé