StockBeat: L’Europe au plus haut depuis 9 mois sur des signes de reprise en Chine

Investing.com – Les marchés boursiers européens se ressaisissent encore mardi, sur une confiance croissante que l’économie mondiale sort d’un ralentissement de six mois, et des espoirs que l’UE et les États-Unis vont éviter d’aggraver leurs différends commerciaux.

A 10h20, l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en hausse de 1,5 point, soit 0,4% à 389,54, son niveau le plus élevé depuis juillet de l’année dernière. L’allemand Dax était en tête, en hausse de 0,7%, tandis que le FTSE 100 était en hausse de 0,3%.

Les données montrant une forte augmentation des prix de l’immobilier chinois ont été le déclencheur immédiat, mais elles ne font que renforcer les preuves récentes selon lesquelles la deuxième économie mondiale est en train de se redresser, réagissant favorablement aux mesures de relance budgétaire et monétaire prises à Pékin.

D’autres facteurs macro aident également. Les marchés ont particulièrement bien réagi à la récente vague de discutions sur le commerce entre la Chine et les États-Unis, suggérant qu’ils étaient sur le point de conclure un accord visant à éliminer la menace d’une véritable guerre commerciale dans un avenir proche.

Les membres de l’UE ont également approuvé la semaine dernière un mandat pour la Commission Européenne dans le cadre de négociations commerciales avec les États-Unis. Les pourparlers risquent de ne pas aboutir à court terme, en raison de la résistance politique de la France, mais ils pourraient au moins empêcher les États-Unis d’imposer des droits de douane sur les exportations de l’UE.

De tels facteurs l’emportent généralement sur de nombreuses publications spécifiques à une entreprise. Volkswagen (DE: VOWG_p), par exemple, a atteint un sommet de 10 mois ce matin malgré la nouvelle de lundi selon laquelle des procureurs allemands auraient porté plainte contre l’ancien directeur général Martin Winterkorn, ce qui soulève également des questions sur les membres actuels du conseil d’administration, comme le président Hans Dieter Poetsch.

Les nouvelles des entreprises jusqu’à présent ont été mitigées. L’italien Unicredit (MI: CRDI) est en hausse de 1,0% après avoir annoncé qu’il paierait 1,3 milliard de dollars pour régler les allégations de violation des sanctions imposées par les États-Unis. Le détaillant en ligne allemand Zalando (DE: ZALG) a progressé de plus de 10% après avoir annoncé des résultats meilleurs que prévu pour le premier trimestre, lundi soir, mais les compagnies aériennes sont sous pression après que la compagnie allemande Lufthansa (DE: LHAG) ait averti que sa perte au premier trimestre serait plus importante que prévu, en raison de coûts de carburant plus élevés.

Le groupe de médias français Vivendi (PA: VIV) est en baisse de 2,0% après que les actionnaires ont voté en faveur d’un rachat qui augmentera la participation de son principal actionnaire, Vincent Bollore. Des activistes de la gouvernance d’entreprise se sont opposés à cette mesure, affirmant qu’elle permettait à Bollore de contourner les exigences relatives à la présentation d’une offre à tous les actionnaires.