Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce mardi

Investing.com – Voici les cinq principaux évènements que vous devez retenir sur les marchés financiers ce mardi 23 avril:

Le Pétrole a évolué en hausse mardi, atteignant de nouveaux sommets depuis six mois après que la Maison Blanche ait confirmé qu’elle ne prolongerait pas les dérogations accordées aux pays qui leur avaient précédemment permis d’acheter du brut iranien.

« Nous n’accorderons plus d’exemptions », a déclaré lundi le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, ouvrant ainsi la voie à la possibilité pour Washington d’imposer des sanctions économiques aux entreprises ou aux institutions financières qui achètent du pétrole iranien après la fin des dérogations en vigueur le 2 mai.

La plupart des analystes s’attendent à ce que la mesure resserre encore l’offre et pousse les prix à la hausse, bien que Pompeo ait insisté sur le fait que les États-Unis étaient en «discussions constantes avec leurs alliés et partenaires» pour trouver une autre source de pétrole.

Ellen Wald, chercheuse principale non-résidente du Global Energy Center du Atlantic Council , a déclaré que les États-Unis « semblaient s’attendre » à ce que l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis remplacent le pétrole iranien, mais elle a ajouté « que ce n’est pas nécessairement la façon dont l’Arabie Saoudite le conçoit ».

A 11h10, les Futures de Pétrole brut US ont gagné 50 cents, soit 0,8%, à 66,05$, juste après un sommet intraday de 66,19$, son plus haut niveau depuis le 31 octobre, tandis que le Pétrole Brentl a progressé de 46 cents, ou 0,6%, à 74,50$, en repli depuis son plus haut journalier de 74,69$, prix non observé depuis le 1er novembre.

L’avalanche des résultats commence réellement mardi, alors que Twitter et une série d’entreprises de premier ordre publieront tout au long de la journée.

Twitter (NYSE: TWTR) publie avant l’ouverture US, et les analystes tablent sur un bénéfice de 15 cents par action sur un chiffre d’affaires d’environ 774 millions de dollars, d’après les prévisions établies par Investing.com.

Des composants du Dow seront également à l’honneur, avec des rapports de Coca-Cola (NYSE: KO), Procter & Gamble (NYSE: PG), United Technologies (NYSE: UTX), Verizon (NYSE: VZ) ainsi que d’autres sociétés renommées telles que Lockheed Martin (NYSE: LMT), Texas Instruments (NASDAQ : TXN) et eBay (NASDAQ: EBAY).

Avec 86 sociétés du S&P 500 ayant déjà publié leurs résultats, 77% ont battu les estimations de bénéfices avec une croissance de 5,3%, selon The Earnings Scout. Cependant, les bénéfices de l’ensemble de l’indice boursier devraient enregistrer leur première baisse depuis 2016.

«Ce que nous pouvons déduire des premiers rapporteurs du premier trimestre de l’année 2019 est que les estimations de croissance du BPA du SPY (NYSE: SPY) 500 au deuxième trimestre pourraient être en dessous de zéro d’ici deux à trois semaines», a averti The Earnings Scout.

Les contrats à terme américains ont indiqué une ouverture à l’équilibre, car un mode attentiste prenait le contrôle des marchés avant les rapports sur les résultats clés et les données sur le produit intérieur brut américain à paraître vendredi.

Le volume des échanges lundi – qui était le plus bas en 2019 jusqu’à présent – a également été modéré par le fait que certains investisseurs étaient encore en vacances après la clôture du marché américain vendredi, et que les marchés étaient fermés lundi dans certaines régions d’Europe et d’Asie.

A 12h00, les Futures Dow ont perdu 20 points, ou 0,08%, les Futures S&P 500 ont reculé de 2 points, ou 0,08%, tandis que les Futures Nasdaq 100 ont chuté de 7 points, soit 0,09%.

Sur le calendrier économique, l’attention restera concentrée sur l’état du marché immobilier américain.

Suite à une baisse pire que prévu des ventes de logements existants rapportée un jour plus tôt, le Département du commerce publiera son rapport de mars sur les ventes de logements neufs à 16h00. On s’attend à ce que les ventes de logements neufs aient diminué de 3% le mois dernier pour atteindre un taux annuel de 647 000.

Le gouvernement annoncera également son indice des prix immobiliers pour février à 15h00. Les économistes tablent sur une hausse de 0,6% sur un mois, correspondant à l’augmentation observée le mois précédent.

Les actions des banques européennes – telles que les allemandes Deutsche Bank (DE: DBKGn) et Commerzbank (DE: CBKG) , les françaises Société Générale (PA: SOGN) et BNP Paribas (PA: BNPP), les espagnoles BBVA (MC: BBVA) et Santander (MC: SAN) ou l’Italienne UniCredit (MI: CRDI) – ont toutes enregistré une forte baisse de plus de 1% lundi, alors qu’un membre de la Banque Centrale Européenne a tempéré les attentes d’une augmentation de l’aide dans le secteur financier.

Le membre du Conseil de la BCE, Benoit Coeure, a déclaré qu’il ne voyait aucune raison de créer un taux de dépôt à plusieurs niveaux qui exempte les banques d’une partie des frais prélevés par la BCE sur leurs liquidités inutilisées. Le taux d’intérêt sur la facilité de dépôt est actuellement négatif de 0,4%.

Dans son interview avec le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, Coeure a également suggéré que la prochaine série de prêts pluriannuels à faible coût aux banques ne sera pas aussi généreuse que l’édition précédente.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé