CAC 40: L’indice corrige face à des prises de bénéfices, après 8 séances de hausse

Investing.com – Le CAC 40 affiche une correction ce mercredi, reculant de -0.36% au moment de la rédaction de cet article, après 8 séances consécutives de hausse.

Ce recul, bien qu’essentiellement motivé par des prises de bénéfices, trouve également une justification dans la publication de l’indice IFO décevant de ce matin.

On notera également que la Maison Blanche a annoncé hier soir un nouveau round de négociations avec la Chine à partir du 30 avril, ce qui entretient les espoirs de voir un accord signé à court terme, mais cela n’a pas été suffisant pour justifier une hausse supplémentaire du CAC 40.

En ce qui concerne les valeurs les plus actives, on notera que la plus forte baisse du CAC 40 est affichée par Renault (PA:RENA) à ce stade de la journée, avec une perte de -4.30%, plombée par l’avertissement de son partenaire japonais Nissan (T:7201) au sujet du bénéfice annuel, attendu à un plus bas de près de dix ans.

EssilorLuxoticca suit avec un recul de -2.65%, visiblement sans raison particulière, tandis que Société Générale (PA:SOGN) recule de -2.44%, pénalisée par une dégradation de la recommandation de Santander, qui passe de « achat » à « sous-pondérer », avec un objectif de cours ramené de 48 à 28.4 euros.

A la hausse, c’est Dassault Systèmes (PA:DAST) qui mène avec une progression de +4%, face à la publication d’un chiffre d’affaires et d’une marge opérationnelle en hausse au T1, ainsi que de la confirmation des objectifs annuels.

STMicroelectronics (PA:STM) suit à +2.62%, malgré de mauvais résultats trimestriels, la direction ayant rassuré les investisseurs en déclarant pouvoir enrayer la baisse des revenus.

Enfin, Unibail-Rodamco (AS:URW) s’adjuge la troisième place du podium à +2.15%, sans actualités particulière.

D’un point de vue technique, il est important de noter que le CAC 40 arrive au contact d’une ligne de tendance haussière visible depuis le 25 mars, actuellement vers 5570 points.

En cas de cassure sous cette ligne, le prochain support sera à 5550 points, avant 5500 points, où se trouve actuellement la moyenne mobile 100 heures.

A la hausse, 5600 points s’affiche très clairement comme une résistance immédiate depuis jeudi dernier.