Les Futures américains sont mitigés avant le PIB du T1, le Pétrole recule encore

Investing.com – Wall Street devrait ouvrir prudemment vendredi, dans l’attente de la publication des données du premier trimestre sur la croissance économique, qui pourraient faire évoluer le marché dans un sens ou dans l’autre.

Les prévisions consensuelles suggèrent un taux de croissance annualisé de 2,0%, en baisse par rapport à 2,2% au dernier trimestre de 2018 et au taux le plus faible en deux ans. Toutefois, les risques semblent à la hausse après une série de données économiques relativement solides au cours des dernières semaines, notamment dans les secteurs de la vente au détail et de la construction.

« Les chiffres ne mentent pas », a déclaré Mark Dowding, codirecteur des marchés développés chez BlueBay Asset Management. «L’économie américaine semble optimiste, alors que l’Europe affiche une faible croissance et que les marchés émergents sont secoués par les problèmes de la Turquie et de l’Argentine».

À 13h00, les Futures Dow étaient en baisse de 28 points, ou 0,1%, alors que les Futures S&P 500 reculaient de 1,3 points, sans changement pour le moment, tandis que les Futures Nasdaq 100 ont gagné 9 points, soit 0,1%.

Le Dollar Index, qui compare le billet vert à un panier de devises majeures, était à 97,877, juste en dessous du sommet de deux ans atteint jeudi.

Ford Motor Company (NYSE: F) semble prête pour l’ouverture la plus solide, enregistrant une hausse de 8,7% de ses ventes avant l’ouverture, après un rapport du premier trimestre publié jeudi qui contrastait vivement avec une grande partie de l’industrie automobile qui s’est effondrée, notamment Daimler (OTC: DMLRY) et de Renault (OTC: RNLSY).

Amazon (NASDAQ: AMZN) est sur le point d’ouvrir plus haut après avoir annoncé un nouveau bénéfice record au premier trimestre après la cloche de clôture de jeudi – bien que les gains semblaient susceptibles d’être modestes, étant donné que la croissance du chiffre d’affaires a encore ralenti et que la société prévoit des coûts d’exploitation plus élevés.

En revanche, les actions d’Intel (NASDAQ: INTC) chutent de plus de 7% après que la société ait réduit ses prévisions pour le reste de l’année jeudi et publié une première baisse trimestrielle des ventes de puces de centres de données en sept ans. Elle a indiqué que les ventes en Chine avaient ralenti de manière « spectaculaire » dans le contexte de son différend commercial avec les États-Unis.

Dans un autre registre, le Pétrole brut a baissé après avoir connu une hausse jeudi en raison de problèmes d’approvisionnement en pétrole russe en Europe. Le plus grand pipeline du pays a dû être fermé, coupant environ 1 million de barils par jour dans les livraisons en Pologne et en Allemagne, après que l’opérateur Transneft ait découvert une contamination chimique du pétrole.

Les futures WTI ont reculé de 1,8% à 64,00$ le baril, soit une baisse de plus de deux dollars par rapport au sommet de 2019 atteint mercredi. Les futures Brent sont en baisse de 2% à 72,82$ le baril.

Les Futures Or progressaient légèrement avant le rapport sur le PIB de 0,2%, à 1 282,95$ l’once.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé