Wall Street: Le S&P 500 enregistre un nouveau plus haut historique

Investing.com – Bien que les actions américaines aient enregistré une légère hausse dans les échanges prudents lundi, cette hausse a été suffisante pour que le S&P 500 atteigne un nouveau sommet historique, dépassant le précédent record de septembre dernier.

Une hausse des dépenses de consommation, alors que l’inflation est restée sous contrôle, a renforcé le sentiment haussier des actions.

À 16h40, le S&P 500 a progressé de 5 points, ou 0,1%, à 2 944,95 points, ce qui est proche du record sans précédent de 2 945,95 points enregistré dans la journée. Pendant ce temps, le Dow Jones a grimpé de 23 points, ou 0,1%, à 26 566,93 points, tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 17 points, ou 0,1%, à 8 163,73 points.

Sur le plan économique, les données gouvernementales publiées lundi fournissaient une image forte du consommateur américain, responsable de deux tiers de l’activité économique américaine. Les dépenses personnelles ont bondi de 0,9% en mars, sa plus forte augmentation depuis plus de neuf ans et demi.

Dans le même temps, les données sur l’inflation publiées lundi ont laissé intactes les attentes selon lesquelles la Réserve Fédérale ne modifiera pas les taux d’intérêt cette semaine.

L’indice des prix des dépenses de consommation personnelle core (PCE), généralement considéré comme l’indicateur d’inflation préféré de la Fed, a ralenti à 1,6% en mars, son plus faible gain annuel en 14 mois.

La faible inflation a été un facteur clé pour appuyer la décision de la Fed de ne plus penser à un resserrement accru de la politique monétaire cette année. Les marchés continuent à aller encore plus loin, en envisageant la possibilité d’une réduction des taux d’ici la fin de l’année.

Le fait que la saison des résultats du premier trimestre ait été plus optimiste que prévu a également contribué à la hausse des actions.

Ce qui sera une semaine bien remplie en résultats – avec plus de 150 sociétés du S&P 500 déclarant leurs bénéfices – a démarré lentement lundi. Bien que Spotify (NYSE: SPOT) ait enregistré une perte plus large que prévue, un chiffre d’affaires meilleur que prévu, et le fait que ses abonnés payants ont dépassé les 100 millions ont soutenu les actions.

À la baisse, Restaurant Brands International (NYSE: QSR) a vu ses actions reculer après que les résultats aient manqué le consensus. Alors que les ventes des chaînes Burger King et Popeyes Louisiana Kitchen ont dépassé les attentes, les ventes comparables des magasins Tim Hortons ont chuté de manière inattendue, entraînant une baisse des résultats.

La maison mère de Google, Alphabet (NASDAQ: GOOGL) sera la vedette des résultats de lundi après la clôture. « Les coûts croissants de la société créent un problème majeur qui pourrait exercer une pression sur ses actions après le rapport du premier trimestre », a averti Haris Anwar, analyste d’Investing.com.

En dehors des actions, l’Indice du Dollar, qui mesure le billet vert par rapport à six devises rivales, était à l’équilibre à 97,72 à 16h45, tandis que le rendement du Trésor à 10 ans a progressé de 2,5 points de base à 2,53%.

En ce qui concerne les matières premières, les Futures Or ont chuté de 7,35$, soit 0,6%, pour s’établir à 1 281,45 $ l’once troy, tandis que le Pétrole brut a reculé de 22 cents, ou 0,3% à 63,09$ le baril.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé