Le Pétrole rebondit suite aux évènements en Arabie-Saoudite et au Venezuela

Investing.com – Les prix du pétrole ont rebondi mardi, annulant les pertes antérieures suite à une combinaison de commentaires favorables du ministre saoudien du Pétrole et d’un bouleversement politique survenu au Venezuela, un pays membre de l’OPEP.

Les prix du Pétrole brut US ont augmenté de 1,9% pour s’établir à 64,72$, en hausse de 1,22$, alors que le chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a appelé l’armée à renverser le gouvernement du président Nicolas Maduro.

Les prix avaient déjà trouvé du soutien plus tôt dans la journée avec les commentaires du ministre saoudien de l’Énergie, Khalid al-Falih, indiquant que l’accord mondial visant à coordonner les niveaux de production de pétrole pourrait être prolongé après juin.

Les contrats à terme négociés à Londres du Pétrole Brent ont grimpé de 1,6% pour atteindre 72,72$ à 14h50, en hausse de 1,18$.

Dans un entretien avec l’agence de presse officielle russe RIA, Al-Falih a déclaré que le royaume ne s’empresserait pas d’augmenter l’approvisionnement en pétrole pour remplacer les approvisionnements iraniens en raison du durcissement des sanctions, et qu’il disposait de l’espace nécessaire pour remplacer tout approvisionnement iranien sans rompre le plafond convenu entre l’OPEP, la Russie et d’autres pays à la fin de l’année dernière.

Il a déclaré que l’accord existant sur la production de pétrole pourrait être prolongé jusqu’à la fin de l’année.

«Nous examinerons les stocks (mondiaux) de pétrole – sont-ils plus élevés ou plus bas que la normale et nous ajusterons le niveau de production en conséquence. D’après ce que je vois maintenant … je suis tenté de dire qu’il y aura une sorte d’accord», a-t-il déclaré.

Les déclarations saoudiennes semblent défier les appels de Trump à la fin de la semaine dernière à l’OPEP et à son leader de facto, l’Arabie Saoudite, visant à augmenter la production pour faire face au manque d’approvisionnement provoqué par le renforcement des sanctions imposées à l’Iran.

La Bank of America Merrill Lynch a déclaré que « la production de pétrole iranienne tombera à 1,9 million de barils par jour au second semestre 2019 contre 3,6 millions de barils par jour au T3 2018 alors que les sanctions américaines entrent en vigueur et que les dérogations expirent ».

Malgré cela, la banque s’attendait à « un marché presque équilibré en 2019 », la production de l’OPEP et des États-Unis augmentant.

Les prix avaient été sous pression plus tôt dans la journée, après des données manufacturières chinoises décevantes, qui ont atténué l’espoir que le deuxième marché mondial reprenne de la vigueur. Les pertes ont été annulées après des données de croissance légèrement meilleures que prévu de la zone euro.

En dépit d’une économie mondiale fragile, les prix du pétrole ont bondi de près de 40% depuis janvier, sous l’effet des réductions dans l’approvisionnement conduites par le club des producteurs de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) dominé par le Moyen-Orient, ainsi que par les sanctions américaines frappant les producteurs Iran et Venezuela.

La banque française BNP Paribas a déclaré s’attendre à ce que les prix du pétrole « augmentent à court terme », les producteurs de brut « resserrant excessivement le marché face à des ruptures imprévues de l’offre et à une demande de pétrole résiliente ».

La banque a indiqué qu’elle prévoyait une hausse des marchés du brut jusqu’au troisième trimestre 2019, ajoutant que les prix « deviendraient alors vulnérables à une forte hausse des exportations américaines de brut léger grâce à l’expansion de la capacité des pipelines et des terminaux ».

Les exportations américaines ont dépassé les 3 millions de barils par jour pour la première fois début 2019, la production ayant atteint un record de plus de 12 millions de barils par jour.

BNP Paribas a déclaré que le WTI se situerait en moyenne à 63$ le baril en 2019, en hausse de 2$ par rapport aux prévisions précédentes, tandis que le Brent se situerait en moyenne à 71$ le baril, en hausse de 3$ par rapport à une estimation antérieure.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé