StockBeat: Les données chinoises ont freiné la hausse des marchés européens

Investing.com – Les marchés boursiers européens ont mal débuté cette séance de mardi, après une série d’enquêtes sur les entreprises plus faibles que prévu en Chine, qui ont rappelé aux investisseurs que l’économie mondiale n’était peut-être pas encore au bout de ses peines.

Alors que la saison des résultats en Europe bat son plein, l’indice de référence Euro Stoxx 600 a perdu 0,5 point, ou 0,1% à 390,78 à 12h30.

L’Italien FTSE MIB 30 résiste mieux, toujours soutenu par la décision de Standard&Poor’s d’affirmer la note de crédit du pays vendredi, alors que les actions bancaires souffraient de nouvelles inquiétudes quant à la stabilité du gouvernement et de commentaires de la ministre du Trésor, Giovannia Tria, à propos de l’élargissement du déficit budgétaire.

Les valeurs minières cotées à Londres ont été globalement en baisse après que les données chinoises aient forcé les investisseurs à réduire leurs espoirs de demande de matières premières. Glencore (LON: GLEN) a chuté le plus après avoir annoncé ses propres problèmes – elle a réduit ses prévisions de production de cuivre et de cobalt cette année en raison d’une série de problèmes dans ses mines en République Démocratique du Congo, Zambie et Australie.

Il y a eu une série de publications de bénéfices à digérer, avec notamment Airbus (PA: AIR) enregistrant une légère baisse par rapport à ses plus hauts records, après que les indications inchangées sur les livraisons commerciales pour le reste de l’année aient souligné que la limitation des capacités allaient empêcher la société d’exploiter les malheurs de Boeing (NYSE: BA) (même si elle a augmenté la production de l’A320, son principal concurrent au 737 MAX). Le groupe a également prélevé 190 millions d’euros (220 millions de dollars) pour tenir compte de son incapacité à vendre des avions de combat à l’Arabie Saoudite en raison du refus du gouvernement allemand d’accorder des licences d’exportation.

Les banques espagnoles Santander (MC: SAN) et BBVA (MC: BBVA) ont également fait état de rapports mitigés, en chute après des mises à jour décevantes marquées par des problèmes sur les marchés émergents, tandis que Standard Chartered (LON: STAN) a grimpé de 4,6% après avoir annoncé son premier rachat d’actions depuis des années.

Deutsche Bank (DE: DBKGn) a perdu 0,4% après que le président Donald Trump, trois de ses enfants et sa société immobilière ont engagé une action en justice pour empêcher la banque de divulguer les détails de ses activités sous l’assignation à comparaître du Congrès. Avant la crise financière, le secteur immobilier de Trump disposait de fonds importants de particuliers russes. Des informations communiquées en 2015 ont montré que la banque lui avait prêté plus de 300 millions de dollars.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé