Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce mardi

Investing.com – Voici les cinq principaux évènements à connaître sur les marchés financiers le mardi 30 avril:

La société mère de Google, Alphabet (NASDAQ: GOOGL), a vu ses actions chuter de près de 8% dans les échanges en préouverture mardi, après que la société ait publié ses résultats trimestriels.

Le géant de l’internet a enregistré sa plus lente croissance du chiffre d’affaires en trois ans en raison de la concurrence accrue dans la publicité et des difficultés rencontrées sur YouTube, où il est difficile d’assurer aux clients que leurs publicités ne parrainent pas un contenu réservé aux adultes ou un contenu offensant.

Alphabet a déclaré que son chiffre d’affaires avait progressé de 17% au premier trimestre pour atteindre 36,3 milliards de dollars, manquant ainsi les prévisions de 37,3 milliards de dollars, avec une croissance bien en deçà de l’augmentation annuelle de 26% enregistrée au cours du premier trimestre de 2018.

Cela a mis une pression à la baisse sur les autres valeurs technologiques, avec les Futures Nasdaq 100 en baisse de 0,2% par rapport à une lecture à l’équilibre sur les Futures Dow et Futures S&P 500.

Les marchés auront plus de résultats sur les technologiques à digérer aujourd’hui, alors qu’Apple (NASDAQ: AAPL) publiera son rapport après la clôture de Wall Street. En dehors du secteur technologique, General Electric (NYSE: GE), Mastercard (NYSE: MA), McDonald’s (NYSE: MCD), Merck (NYSE: MRK) et Pfizer (NYSE: PFE) font partie des sociétés à publier leurs résultats avant la cloche d’ouverture.

L’activité manufacturière en Chine s’est développée à un rythme plus lent que prévu en avril, ce qui suggère que les mesures fiscales et de relance visant à relancer l’économie n’ont pas encore totalement abouti.

L’indice des directeurs des achats du secteur manufacturier chinois a chuté à 50,1 ce mois-ci, se maintenant juste au-dessus de la barre des 50 qui sépare expansion et contraction. Les économistes avaient prévu une hausse à 50,7.

La lecture plus faible que prévu est arrivée à un moment où le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ont atterri à Pékin pour une nouvelle série de négociations commerciales avec le vice-Premier ministre chinois Liu He, qui se poursuivront la semaine prochaine à Washington.

Mnuchin a déclaré mardi qu’il espérait faire des « progrès substantiels » cette semaine et la suivante, sans donner plus de détails.

Le président américain Donald Trump a déclaré la semaine dernière qu’il allait bientôt accueillir le président chinois Xi Jinping à la Maison Blanche. Une réunion entre les deux dirigeants les verrait probablement signer un accord pour mettre fin à un différend sur les tarifs et l’accès aux marchés.

La Réserve Fédérale américaine entame mardi sa réunion de deux jours, alors que les taux d’intérêt devraient rester inchangés. Lors de sa réunion de mars, la Fed a indiqué qu’elle s’abstiendrait de relever ses taux pour le reste de l’année, alors que l’on s’attendait à un ralentissement de la croissance économique.

Bien que les données publiées la semaine dernière aient montré que la croissance de l’économie américaine s’était accélérée de façon inattendue au premier trimestre, cette expansion a été stimulée par des gains de commerce et des stocks, qui pourraient être transitoires. Le principal indice des prix à la consommation privée, généralement considéré comme l’indicateur d’inflation préféré de la Fed, s’est replié en mars, ce qui étaye les arguments en faveur d’une pause dans le resserrement de la politique.

Le président de la Fed, Jerome Powell, tiendra une conférence de presse à l’issue de la réunion de mercredi.

Également dans le calendrier économique de mardi, les marchés évalueront la dernière lecture de la force du consommateur avec l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board pour avril.

Sur le marché du logement, S&P/Case-Shiller publieront leur indice des prix de l’immobilier pour février, tandis que la National Association of Realtors publiera son rapport sur les ventes de logements en attente en mars.

Le président américain Donald Trump et ses trois aînés – Donald Jr. Eric et Ivanka – et sept de ses sociétés, ont engagé une action en justice fédérale contre Deutsche Bank (DE: DBKGn) et Capital One (NYSE: COF) dans le but d’empêcher les banques de répondre aux assignations à comparaître du Congrès.

La poursuite prétend que les demandes d’enregistrement émanant de comités de la Chambre contrôlés par les démocrates ne servent aucun objectif légitime ou licite.

« Les assignations ont été émises pour harceler le président Donald J. Trump, pour fouiller dans tous les aspects de ses finances personnelles, de ses affaires et des informations privées du président et de sa famille », indique la plainte.

À la suite de deux accidents mortels qui ont provoqué l’arrêt des avions 737 MAX de Boeing (NYSE: BA), l’un des principaux clients de la société a menacé de commander des avions à son rival Airbus (PA: AIR).

Le directeur général de Flydubai, Cheikh Ahmed bin Saïd al-Maktoum, a déclaré qu’il demanderait une indemnisation pour l’immobilisation de 14 737 MAX et pourrait demander des remplacements à Airbus, selon un rapport du Financial Times.

Alors que Boeing a du mal à présenter un correctif logiciel et un nouveau module de formation de pilote convaincant les régulateurs que l’avion est sûr, la compagnie a admis lundi qu’une alerte de cockpit avertissant les pilotes d’un dysfonctionnement du capteur ne fonctionnait pas tel que présenté. L’avertissement ne fonctionnait que sur un panneau d’indicateurs séparé et payant.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé