Le Dollar reste stable avant la Fed, un accord avec la Chine semble imminent

Investing.com – Les jours fériés et l’approche de la déclaration de politique monétaire de la Réserve Fédérale empêchent tout mouvement significatif des devises ce mercredi matin, l’Euro conservant l’essentiel de ses gains après un rapport sur le PIB du premier trimestre plus fort que prévu mardi.

Avec la fermeture des marchés au Japon et dans une grande partie de l’Europe, les déclarations de la Fed, attendues à 20h00, et la conférence de presse du président Jerome Powell, occulteront probablement tout autre évènement de marché mercredi.

La décision de maintenir les taux officiels inchangés va de soi, il est donc probable que le marché s’intéresse davantage à l’interprétation du rapport sur le PIB publié la semaine dernière par la Fed. Les analystes ont affirmé que la dynamique sous-jacente de l’économie était plus faible que la croissance annualisée de 3,2% suggérée, mais ce n’est pas assez pour justifier une réduction des taux d’intérêt, comme l’a demandé le président Donald Trump.

À 10h20, l’Euro était à 1.1225 USD, en hausse de 0,1% par rapport à mardi soir à New York, alors que l’on soupçonnait que le PIB de la zone euro de mardi n’a peut-être pas été aussi fort qu’il le semblait.

«Les risques à court terme liés au Brexit et à la politique italienne ont reculé, mais nous pensons qu’ils resteront probablement présents jusqu’à la fin de l’année», ont écrit les analystes de Barclays. Ils ont déclaré qu’il était plus probable que la croissance ralentisse à nouveau plutôt que d’aller au-delà des 0,4% du premier trimestre.

La Livre britannique, quant à elle, se tenait juste au-dessus de 1,3000 USD après que le parti travailliste de l’opposition ait refusé de se rallier à un second référendum sur le Brexit dans le cadre de sa campagne pour les élections législatives de l’UE qui se dérouleront plus tard ce mois-ci.

L’I ndice du Dollar, qui mesure le billet vert par rapport à un panier de six grandes devises, était à 97,205, sans changement.

La perspective de la conclusion d’un accord commercial entre les États-Unis et la Chine semble s’être améliorée, après que des rapports selon lesquels les États-Unis auraient abandonné l’une de leurs principales revendications – leur insistance pour que la Chine mette fin aux allégations de cyber-vol. Les sources du Financial Times leur ont dit que cela rendait plus probable un accord commercial.

« Les discussions ne peuvent pas durer indéfiniment et les deux parties ont besoin d’une victoire», a déclaré Helen Thomas, fondatrice du cabinet de conseil Blonde Money à Oxford. Le président Donald Trump « peut ne pas toujours obtenir tout ce qu’il voudrait », a-t-elle déclaré, soulignant ses précédentes négociations avec le Mexique et la Corée du Nord. « Mais cela n’a pas d’importance pour lui. Tant qu’il peut le vendre comme une victoire, peu importe les détails. »

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé