StockBeat: Le plan de nationalisation au Royaume-Uni menace les services publics

Investing.com – Le spectre du socialisme commence à hanter à nouveau les actions britanniques.

Les fournisseurs d’eau Severn Trent (LON: SVT) et United Utilities (LON: UU) affichent les pires performances sur le FTSE 100 alors que le marché londonien a rouvert après un jour férié lundi, à cause d’un rapport publié dimanche détaillant les plans du parti travailliste qui prévoit de les ramener à la propriété publique s’ils remportent les prochaines élections législatives.

Le Sunday Times a cité un document d’information rédigé par de hauts responsables du parti affirmant que l’ensemble du secteur de l’eau britannique devrait être nationalisé. Bien que ce soit la politique officielle du parti du Travail depuis que Jeremy Corbyn a pris ses fonctions de dirigeant en 2015, le rapport indique une volonté d’agressivité dans l’expropriation des propriétaires actuels: le journal suggère que leur indemnisation devrait être plafonnée à 20 milliards de livres. Le régulateur britannique des eaux, Ofwat, avait évalué les actifs de l’industrie à 73 milliards de livres lors de son dernier examen.

Les sociétés de distribution d’eau, comme les services publics d’énergie du Royaume-Uni, ont été en grande partie privatisées dans les années 90 par un gouvernement Conservateur qui avait promis qu’elles seraient gérées plus efficacement. Selon une étude de Friederike Lauruschkus du cabinet de conseil Civity, les britanniques paient bien 30% de moins que les consommateurs français et allemands pour leur eau, bien qu’elle a ajouté que les chiffres britanniques étaient aidés par des subventions cachées.

En outre, le Royaume-Uni perd encore près d’un cinquième de son approvisionnement global en raison de fuites, ce qui est mal vu alors que les compagnies d’approvisionnement en eau sont très généreuses en dividendes.

Mais les actionnaires nerveux peuvent être rassurés par le fait qu’un futur gouvernement Travailliste serait confronté à de sérieux coûts financiers et de réputation avec l’approche décrite dans le document. Outre les coûts, il fera aussi probablement face à des poursuites de Macquarie (AX: MQG), qui possède le service qui fournit Londres (Thames Water), et Cheung Kong, propriétaire de Northumbrian Water . Tous deux détiennent leurs actifs par l’intermédiaire d’entités basées à Hong Kong, dont les droits de propriété sont protégés par un traité d’investissement.

Severn Trent et Pennon Group (LON: PNN) ont tous deux reculé de 2% en début de séance, tandis que United Utilities avait reculé de 1,7%. Elles ont ensuite réduit leurs pertes, tirées par le marché en général. À 10h30, l’indice FTSE 100 du Royaume-Uni était en baisse de 0,3%, tandis que l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en hausse de 0,1% à 387,14. L’allemand Dax a reculé de 0,1%, pénalisée par les résultats décevants de BMW (DE: BMWG) et du groupe de produits de consommation grand public Henkel (DE: HNKG_p).

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé