Le CAC 40 reprend sa chute avant des discussions Chine-USA qui s’annoncent compliquées

Investing.com – Après une clôture en hausse de +0.40% hier, en partie sur fond de prises de bénéfices après deux séances de forte baisse, le CAC 40 faiblit de nouveau ce jeudi.

Comme c’est le cas depuis le début de la semaine, les bourses mondiales, y compris la bourse de Paris sont sous tension face à la détérioration des relations Chine-USA.

Les tweets du président Trump dimanche dernier ont en effet affolé les marchés, celui-ci ayant annoncé une hausse des tarifs douaniers US à l’encontre de la Chine à partir de ce vendredi.

Or, cette stratégie de pression sur la Chine ne semble pas fonctionner, puisque bien que Pékin envoie aujourd’hui une délégation de négociateurs à Washington, la Chine affiche également sa fermeté, et sa volonté de ne pas céder aux menaces.

Ce sont des déclarations en ce sens qui semblent peser sur le CAC 40 et sur la plupart des bourses européennes ce jeudi et on restera donc attentifs à td’éventuels nouveaux commentaires.

La plus forte baisse du CAC 40 est affichée par ArcelorMittal (AS:MT), avec une chute de près de 5% après des résultats trimestriels décevants et un abaissement des prévisions.

Le palmarès haussier des valeurs composant le CAC 40 ne contient quant à lui que deux titres, Sodexo (PA:EXHO) à +0.35% et Dassault Systèmes (PA:DAST) à +0.04%.

D’un point de vue technique, de multiples signaux baissiers peuvent être repérés sur le CAC 40 depuis le début de la semaine.

On a en effet pu observer successivement une cassure sous la moyenne mobile 200 heures, une cassure sous le seuil psychologique de 5500 points, un croisement baissier de la moyenne mobile 100 heures sous la moyenne mobile 200 heures, et une cassure sous le support de 5400 points.

A ce stade, les prochains supports se situent vers 5330 points, 5300 points, 5235 points et 5200 points.

En cas de rebond, 5400 points et 5425 points seront les premières résistances à surveiller.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé