Le Pétrole recule, le commerce l’emporte sur la baisse des stocks de brut

Investing.com – Les prix du pétrole ont baissé jeudi matin après que les dernières observations du président américain Donald Trump ont terni l’espoir que les deux plus grandes économies du monde pourraient éviter une reprise de leur guerre commerciale.

Les Futures WTI du pétrole brut US et les internationaux Futures du Pétole brut Brent ont tous deux reculé de 1% à 61,48$ et 69,69$ respectivement à 09h30.

La chute des prix du pétrole est survenue après que Trump ait déclaré, lors d’une campagne électorale en Floride durant la nuit, que la Chine avait « cassé l’accord », en négociation avec eux sur le commerce.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, principal négociateur commercial chinois, doit se rendre à Washington plus tard dans la journée. Il tentera probablement d’empêcher Washington de relever ses droits de douane de 10% à 25% sur des importations chinoises de 200 milliards de dollars.

Pékin a averti qu’ils réagiraient si la Maison-Blanche donnait suite à son plan de hausse des tarifs vendredi.

«C’est un marché très nerveux», a déclaré Vandana Hari, fondatrice de Vanda Insights, dans un rapport de Bloomberg. Il existe une « incertitude accrue » sur plusieurs fronts, y compris l’accord commercial, l’offre et la demande et l’Iran, a-t-elle ajouté, signalant que « les plus petits titres pourraient faire bouger les prix dans les deux sens, beaucoup plus que d’habitude ».

Dans le même temps, la Energy Information Administration (EIA) américaine a déclaré dans son rapport hebdomadaire régulier que les stocks de pétrole brut avaient chuté de près de 4 millions de barils au cours de la semaine précédant le 3 mai, contre une prévision de 1,2 million de barils. Les stocks de brut ont augmenté de près de 30 millions de barils au cours des cinq semaines précédentes, et les pétroliers s’attendaient à ce que la tendance se maintienne.

« Le tirage de brut est définitivement haussier, étant donné les attentes pour une nouvelle hausse après la construction gigantesque de 10 millions de barils la semaine dernière », a déclaré Barani Krishnan, analyste de matières premières chez Investing.com.

Il a noté que la baisse légèrement plus importante que prévu dans les stocks d’essence « mettrait également un peu plus d’octane dans les réservoirs des haussiers », alors même que la baisse des distillats était inférieure à la prévision.

« Il est également intéressant de noter que la baisse de l’essence a été compensée par une production plus élevée, car la production des raffineries reste inférieure à la norme de 90% pour cette période de l’année », a souligné Krishnan.

Le rapport de l’EIA n’a pas réussi à faire monter les prix du pétrole aujourd’hui, car il était largement compensé par les derniers commentaires de Trump.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé