Le Pétrole reste stable, la production de l’OPEP l’emporte sur le commerce

Investing.com – Les prix du pétrole sont restés stables jeudi alors que les rapports selon lesquels l’OPEP maintiendrait son offre restreinte l’emportaient sur le sentiment de réduction du risque découlant de l’incertitude des échanges commerciaux sino-américains.

Les Futures de brut West Texas Intermediate négociés à New York ont reculé de 50 cents par rapport au plus bas atteint mercredi à 61,80$ le baril à 14h20, les Futures du brut Brent, l’indice de référence des prix du pétrole hors des États-Unis a légèrement reculé de 10 cents, ou 0,3%, pour s’établir à 70,27$.

Une étude de S&P Global (NYSE: SPGI) publiée jeudi a montré que la production collective de l’OPEP était restée relativement stable en avril. Après quatre mois de replis, «resserrant considérablement le marché du pétrole», la production n’a augmenté que de 30 000 barils par jour (bpj) à 30,26 millions de bpj.

L’enquête a révélé que les niveaux de production des pays membres variaient, l’Arabie Saoudite atteignant son plus bas niveau en 15 mois, tandis que la production de l’Iran chutait à des niveaux encore plus bas qu’auparavant sous le régime des sanctions américaines .

Malgré les fortes augmentations de la production de l’Iraq et du Nigéria, l’accord de limitation de la production était respecté à 116% pour les 11 membres ayant des quotas.

Une source du Golfe a déclaré mercredi à Reuters que l’Arabie Saoudite et d’autres producteurs du Golfe satisferaient les demandes de pétrole émanant de pays qui ne pourraient plus acheter d’Iran en raison des dernières sanctions américaines, mais a ajouté que la production saoudienne resterait en deçà de la limite officiellement convenue jusqu’en juin, et que les exportations resteraient inférieures à 7 millions de barils par jour.

Une baisse inattendue des stocks hebdomadaires aux États-Unis avait également soutenu les prix du pétrole mercredi.

Ces facteurs ont conduit à la stagnation des prix jusqu’à présent cette semaine, malgré les craintes que l’escalade du différend sino-américain freine la demande mondiale de pétrole.

Les principaux négociateurs commerciaux de Pékin et des États-Unis se réunissent à Washington jeudi après que le président américain Donald Trump ait menacé d’augmenter les droits de douane sur des centaines de milliards de dollars d’importations chinoises.

Trump a affirmé que la Chine « avait rompu l’accord », tandis que Pékin avait répondu qu’elle était prête à défendre ses intérêts.

Dans d’autres produits énergétiques, les Futures sur l’essence ont augmenté de 0,2% à 1,985$ le gallon à 14h20, tandis que le fioul était inchangé à 2,0563$ le gallon.

Enfin, les Futures le Gaz naturel ont cédé 0,6% à 2,595$ par million de BTU.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé