StockBeat: Les difficultés d’ArcelorMittal empirent les craintes sur le commerce

Investing.com – Le président Donald Trump se fie peut-être aux tarifs comme un instrument bénéfique, mais le plus grand sidérurgiste du monde n’est pas aussi certain.

Les actions d’ArcelorMittal SA (AS: MT) ont chuté de 4,5% en début de séance jeudi, après l’annonce par la société d’un bénéfice inférieur aux attentes et une réduction de ses prévisions concernant la demande d’acier en dehors de la Chine cette année. Elle a mis en cause le ralentissement de l’économie mondiale et la hausse des coûts des intrants, notamment du fait d’un marché du minerai de fer souffrant de goulets d’étranglement au Brésil et en Australie.

Les avertissements d’ArcelorMittal jouent en Europe ce matin sur une atmosphère sombre et morose, dominée par la crainte d’une escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Pékin a menacé de représailles jeudi si les États-Unis appliquaient effectivement l’augmentation des droits de douane sur les importations en provenance de Chine annoncée officiellement vendredi. Les analystes voient dans le conflit commercial l’un des plus grands risques pour l’économie mondiale à court terme.

À 10h15, l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en baisse de 4,12 points, ou 1,2% à 378,36, son plus bas niveau en six semaines. Le CAC 40 français a été le plus touché, enregistrant une baisse de 1,5%, en raison notamment de la forte pondération d’ArcelorMittal dans l’indice. L’allemand Dax a perdu 1,0%, tandis que le britannique FTSE 100 a surperformé, en baisse de 0,6% seulement.

ArcelorMittal a déclaré plus tôt cette semaine qu’il fermait «temporairement» des aciéries en Pologne et en Espagne, notamment parce que les «droits de sauvegarde» de 25% imposés par la Commission Européenne en février n’avaient pas permis d’arrêter des importations plus importantes dans l’UE.

Selon Lakshmi Mittal, PDG, le seul point positif sur le marché mondial reste la Chine, où les programmes de relance mis en place par le gouvernement plus tôt cette année ont soutenu les prix.

« Bien que nous soyons quelque peu encouragés par la fermeté de l’environnement des prix en Chine, cela ne se reflète pas en Europe », a déclaré Mittal en dévoilant une série de résultats décevants au premier trimestre.

Le chiffre d’affaires d’ArcelorMittal est stable à 19,2 milliards de dollars, les ventes de son propre minerai de fer compensant la baisse des prix de l’acier fini. Toutefois, son bénéfice d’exploitation de base (avant intérêts, impôts et amortissements) a diminué de 15% pour atteindre 1,65 milliard de dollars, soit un résultat inférieur aux estimations.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé