Quelle sera la riposte de la Chine suite à la hausse des tarifs US?

Investing.com – Donald Trump a mis sa menace à exécution, et les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits chinois ont donc été augmentés de 10% à 25% hier soir à minuit.

Immédiatement, la Chine a promis de riposter.

Il convient donc de s’intéresser à la forme que pourrait prendre la réponse chinoise. En effet, la Chine importe beaucoup moins de produits US que les USA n’importent de produits chinois, et il est donc impossiblepour elle de répondre de façon équivalente avec uniquement le levier des droits de douane.

Cependant, cela ne veut pas dire que la Chine n’a pas les moyens de riposter, loin de là…

Nous vous proposons donc ci-dessous quelques hypothèses sur la riposte à attendre de la part de la Chine :

Les décideurs chinois pourraient dévaluer le yuan pour compenser l’impact des droits de douane américains sur l’économie chinoise. Le yuan offshore a perdu 5,5% contre le dollar en 2018, attisant la colère de Trump et alimentant les spéculations selon lesquelles le pays affaiblissait délibérément sa monnaie.

Selon Tao Wang, économiste en chef pour la Chine chez UBS Group, la douloureuse expérience de la Chine avec la dévaluation du yuan en 2015, qui a incité des capitaux à fuir le pays, devrait dissuader une telle démarche.

Rappelons que la monnaie a été au centre des discussions commerciales entre la Chine et les USA ces derniers mois. Les États-Unis ont cherché à obtenir un pacte de stabilité du yuan dans le cadre d’un accord éventuel, selon des personnes proches du dossier.

Pékin possède en effet pas moins de 1200 milliards de dollars de dette US, soit 20% de la dette US détenue par des acteurs étrangers.

Si la Chine commençait à vendre les Bons du Trésor US qu’elle détient, leur prix chuterait, et leur rentabilité augmenterait. En d’autres termes, la charge de la dette US (les intérêts payés) augmenterait.

Cela entrainerait mécaniquement une hausse des coûts d’emprunt pour les entreprises et les consommateurs également, ce qui pourrait rapidement sabrer la croissance.

Biensûr, en vendant tous ses Bons du Trésor US, la Chine causerait une panique mondiale sur les marchés financiers, et le Dollar chuterait, ce qui au final pénaliserait les exportations chinoises vers les USA.

Par ailleurs, les avoirs US restants de la Chine seraient également dévalorisés, avec des pertes colossales à la clé pour Pékin.

La Chine a donc beaucoup à perdre avec cette stratégie.

Cependant, on peut aussi imaginer que la Chine se débarrasse d’une fraction de ses obligations US pour porter un coup sensible à l’économie américaine, ce qui pourrait faire suffisamment pression sur Donald Trump pour qu’il revoie à la baisse ses exigences…

La Chine, principal acheteur de soja américain, leur a déjà imposé un droit de douane de 25%.

Une grande partie de la récolte US est cultivée dans les États du Midwest qui constituent la base électorale de Donald Trump. Il s’agit donc d’un marché stratégique du point de vue électoral pour Trump, qui briguera un second mandat l’année prochaine.

La Chine pourrait ainsi décider de ne plus acheter de soja US (après s’être engagée précédemment à effectuer des achats massifs), ce qui laisserait sur la paille les producteurs US, avec à la clé des conséquences potentiellement néfaste sur les chances de réélection de Trump.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé