EUR/USD: 3 facteurs qui pourraient justifier une chute de l’Euro

Investing.com – Après la chute d’hier, qui a été stoppé par le seuil psychologique de 1.12, la paire EUR/USD rebondit légèrement ce mercredi, mais globalement l’hésitation reste le maitre mot.

Rien de nouveau n’a pu être relevé au sujet des tensions commerciales Chine-USA depuis hier, et l’Euro-Dollar a ignoré le PIB européen conforme aux attentes publié ce matin.

Cet après-midi, ce sont surtout les ventes au détail US et l’indice Empire State qui seront susceptibles d’influencer les échanges.

Cependant, pour l’instant, la tendance reste incertaine, et compte tenu du contexte actuel, on peut affirmer que l’Euro fait preuve d’une résilience qui peut paraitre surprenante.

En effet, on peut identifier plusieurs facteurs qui pourraient peser sur l’Euro et justifier une chute.

Le Italy 10 Year vs Germany 10 Year Spread a atteint ce matin un maximum de 3 mois, reflétant l’inquiétude du marché au sujet de l’Italie après que le premier ministre délégué Salvini ait annoncé hier que l’Italie est prête à dépasser la limite de déficit budgétaire de 3%.

La décision de Trump attendue d’ici la fin de semaine sur de potentiels tarifs douaniers sur les véhicules européens constitue également une raison de se méfier de l’Euro.

Un peu plus loin dans le temps, les élections du Parlement Européen, avec un risque de montée en puissance des partis populistes, sont également à considérer comme une menace qui pourrait inquiéter les marchés.

Au final, quelle que soit son évolution à court terme, il existe donc plusieurs raisons de se montrer prudent, voire méfiant vis-à-vis de la paire EUR/USD à moyen terme.

Dans l’immédiat, un retour sous 1.12 pourrait permettre d’envisager une chute vers les creux annuels (1.1110). Sous ce seuil, le seuil psychologique majeur de 1.10 sera ensuite le prochain objectif logique.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé