Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce mercredi

Investing.com – Voici les 5 choses les plus importantes à savoir sur le marché ce mercredi 15 mai.

L’économie chinoise a encore ralenti en avril, avant même que le président Donald Trump ne décide de relever et d’élargir la portée des droits de douane à l’importation aux États-Unis.

Les données publiées mercredi font apparaître une croissance de la production industrielle et des ventes au détail, qui ont toutes deux fortement ralenti en avril.

La Bourse chinoise a progressé malgré la nouvelle, apparemment en prévision de mesures d’assouplissement prises par la Banque Populaire de Chine. Le yuan, qui a atteint de nouveaux plus bas pour l’année cette semaine, a reculé à 6,91 pour un dollar sur les marchés offshore, qui ne sont pas aussi étroitement contrôlés par la PBoC.

Le président Trump a renforcé la pression sur la Chine en se préparant à interdire les offres du groupe de télécoms Huawei pour la construction de réseaux 5G aux États-Unis.

Le marché boursier américain devrait reculer à l’ouverture, après avoir rebondi mardi à la suite de lourdes pertes causées par l’escalade de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

À 11h30, les Futures S&P étaient en baisse de 7,6 points ou 0,3%, les Futures Dow étaient en baisse de 71 points, ou 0,3%, tandis que les Futures Nasdaq 100 étaient en baisse de 15 points, ou 0,2%

Les rumeurs selon lesquelles la Réserve Fédérale pourrait réduire les taux d’intérêt pour compenser toute faiblesse de l’économie ont été contredites mardi, après que le président de la Fed de New York, John Williams et la présidente de la Fed de Kansas City, Esther George, aient minimisé la suggestion, Williams notant en particulier que les hausses de tarifs imposées par les États-Unis auraient tendance à augmenter l’inflation.

Les prix du pétrole brut ont légèrement rebondi après que l’Agence Internationale de l’Energie ait prédit que le marché mondial du pétrole deviendrait déficitaire au deuxième trimestre.

Les Futures du brut US étaient à 61,20$ le baril, en hausse par rapport à un creux de 61,10$ dans la journée. Les Futures Brent s’établissaient à 70,95$ le baril.

Les risques liés aux perspectives d’offre augmentent dans un contexte de tension croissante au Moyen-Orient. L’Iran a accusé les États-Unis d’avoir tenté de l’entraîner dans une guerre après que les Saoudiens aient prétendu avoir saboté leurs pétroliers et leurs pipelines d’exportation plus tôt cette semaine.

Les prix ont chuté tard mardi après que l’American Petroleum Institute ait annoncé mardi une augmentation inattendue des stocks de pétrole brut aux États-Unis. Le gouvernement américain publiera son propre rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole à 16h30.

La Première ministre britannique, Theresa May, souhaite présenter son projet de loi sur l’accord de retrait de l’UE au Parlement pour une quatrième fois en juin, dans le cadre d’une dernière tentative de «réalisation du Brexit».

Cependant, l’effort semble voué à l’échec dès le départ. Les discussions avec le parti Travailliste se sont heurtées à une vive opposition de la part de son propre parti, minant ainsi la confiance que tout accord conclu à l’avenir serait maintenu. Le chef adjoint du parti Travailliste, John McDonnell, a déclaré mardi que les discussions étaient sur le point de s’effondrer.

La livre est tombée à un creux de près de trois semaines et se situe juste au-dessus de 1,2900$.

Microsoft (NASDAQ: MSFT) a averti qu’elle avait découvert une vulnrabilité dans les anciennes versions de son système d’exploitation Windows qui pourrait être exploitée par quelque chose de similaire au ver WannaCry qui a causé des ravages dans le monde entier en 2017.

La société a déclaré qu’elle n’était pas au courant de l’exploitation de cette vulnérabilité à ce jour, mais qu’il était «hautement probable» que quelqu’un essaie de le faire, maintenant que cela a été révélé. Elle a ajouté qu’elle avait maintenant corrigé la vulnérabilité.

La nouvelle arrive un jour après que Intel (NASDAQ: INTC) et WhatsApp de Facebook ont reconnu des failles de sécurité de leurs produits.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé