Les prix du Pétrole continuent de monter à cause des tensions au Moyen-Orient

Investing.com – Les prix du pétrole ont progressé jeudi en Asie suite aux tensions au Moyen-Orient liées à des attaques contre des pétroliers et des pipelines saoudiens.

Les Futures du Pétrole brut WTI US ont augmenté de 0,5% à 62,37$ à 09h20. Les Futures du Pétrole Brent internationaux gagnent 0,5% à 72,17$.

L’intensification des tensions au Moyen-Orient ferait monter les prix du pétrole.

« (Les tensions au Moyen-Orient se sont intensifiées), les États-Unis sont prêts à exercer des pressions sur Téhéran et à évacuer leur ambassade en Irak pour des raisons de sécurité », a déclaré Alfonso Esparza, analyste de marché senior chez OANDA, dans un rapport publié par Reuters.

Dans le même temps, la Energy Information Administration a annoncé une augmentation inattendue des stocks aux États-Unis, mais les données relatives aux stocks ont été largement éclipsées par la situation au Moyen-Orient.

Les stocks américains de pétrole brut commercial (à l’exclusion de ceux de la réserve stratégique de pétrole) ont augmenté de 5,4 millions barils la semaine dernière, par rapport à une baisse de 800 000 barils attendue, a annoncé l’EIA mercredi. La semaine précédente, les stocks de pétrole brut avaient chuté de près de 4 millions de barils.

« Alors que des baisses étaient attendues dans tout le complexe, nous avons assisté à des hausses presque partout », a déclaré Tariq Zahir, qui dirige le fonds pétrolier Tyche Capital Advisors basé à New York.

« Nous avons eu une augmentation du brut de 5,4 millions de barils, où une baisse de de 1,1 million était attendue. Cette surprise de 6 millions de barils devrait limiter les prix. (Cela), s’ajoute au fait que l’IEA a également signalé une révision à la baisse de la demande de brut et de l’importante construction de Cushing, ce qui était également une surprise. »

Un rapport publié par l’American Petroleum Institute a pesé sur le WTI et le Brent mercredi, affirmant que les stocks américains de brut étaient en hausse de plus de 8 millions de barils la semaine dernière, alors que le marché attendait une baisse.

Par ailleurs, l’Agence Internationale de l’Energie basée à Paris a annoncé dans son rapport mensuel qu’elle prédit que le monde n’aurait besoin que de très peu de pétrole supplémentaire de l’OPEP cette année, alors que la forte croissance de la production américaine compensera la chute des exportations de l’Iran et du Venezuela.

L’AIE a estimé que la croissance de la demande mondiale de pétrole atteindrait en moyenne 1,3 million de barils par jour en 2019. En revanche, la production américaine de pétrole à elle seule devrait augmenter de 1,7 million de barils par jour en moyenne cette année, a-t-elle déclaré.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé