Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce jeudi

Investing.com – Voici les 5 choses les plus importantes à savoir sur le marché ce jeudi 16 mai.

Le président Donald Trump devrait s’abstenir d’imposer des droits de douane sur les importations de voitures européennes et japonaises pendant six mois, selon les informations. Bloomberg a annoncé mercredi qu’un ordre exécutif en cours de rédaction donnerait à l’UE et au Japon 180 jours pour convenir de restrictions volontaires sur les importations.

Cependant, le conflit commercial avec la Chine s’intensifiait, le Département du Commerce interdisant effectivement à Huawei de vendre du matériel de réseau 5G aux États-Unis et introduisant une nouvelle obligation pour les entreprises américaines d’obtenir des licences pour pouvoir leur revendre des équipements.

Les marchés boursiers américains se préparent pour une ouverture contrastée et ne sont pas disposés à prendre plus de risques après que les données chinoises et américaines ont montré des ventes au détail et une production industrielle plus faibles que prévu en avril.

À 11h45, les trois principaux indices étaient en hausse de moins de 0,1%, les Futures Dow étaient en hausse de 16 points, les Futures S&P 500 étaient en hausse de 3,5 points et les Futures Nasdaq 100 étaient en hausse de 7 points.

Le programme des résultats trimestriels du jour sera centré sur Walmart (NYSE: WMT), qui doit publier avant l’ouverture US.

Les rendements des obligations du Trésor américain ont continué de chuter, l’escalade de la guerre commerciale avec la Chine ayant incité à l’achat de valeurs refuges. Le rendement de l’obligation de référence 10 ans est maintenant tombé à 2,16%.

Cela malgré une publication du Trésor hier, selon laquelle la Chine avait procédé au dumping du marché des obligations du Trésor au taux le plus élevé en deux ans en mars, vendant pour 20,5 milliards de dollars nets d’obligations. Les ventes – qui ont eu lieu avant que les États-Unis aient procédé à une vaste extension de leurs tarifs d’importation, atténueront les craintes selon lesquelles la Chine pourrait effectivement «armer» ses avoirs du Trésor en forçant les taux d’intérêt américains à augmenter par le dumping d’obligations sur le marché.

Les prix du pétrole ont prolongé leurs gains récents du fait de la montée des tensions au Moyen-Orient et des données montrant une baisse des stocks d’essence aux États-Unis. Des rapports suggérant que la Russie n’a toujours pas réglé le problème du pétrole contaminé transitant par son plus grand pipeline d’exportation européen soutiennent également les prix.

Les Futures du Pétrole brut WTI étaient à 62,44$ le baril à 12h15, tandis que l’indice de référence international Brent était à 72,14$ le baril. C’est un gain de près de 2$ par rapport à leur point bas de lundi.

Plus tôt ce jeudi, l’Arabie Saoudite a officiellement accusé les rebelles Houthis parrainés par l’Iran au Yémen d’être responsables des attaques sur ses installations d’exportation de pétrole plus tôt cette semaine. Deux jours seulement se sont écoulés avant que les représentants de l’OPEP, de la Russie et des autres pays exportateurs de pétrole ne se rencontrent pour discuter de l’état du marché mondial du pétrole avant de revoir officiellement leur accord de limitation de la production le mois prochain.

T. Rowe Price, l’un des plus grands et des plus anciens investisseurs publics de Tesla (NASDAQ: TSLA), a vendu la plupart de ses actions du constructeur de véhicules électriques au premier trimestre, selon les informations communiquées par le gestionnaire du fonds.

La société a diminué sa participation en actions Tesla de 8,9 millions d’actions au début de l’année à seulement 1,7 million d’actions à la fin du mois de mars, selon un rapport de bourse.

La nouvelle semble laisser Tesla plus dépendante de son armée d’investisseurs particuliers pour la maintenir financièrement, tout en essayant d’accroître sa production et de revenir à la rentabilité.