StockBeat: EasyJet s’en sort grâce à des perspectives optimistes

Investing.com – Easyjet est-elle sur le point de prendre un tournant?

La deuxième plus grande compagnie aérienne à prix réduits d’Europe (LON: EZJ) a connu une année difficile, perdant plus de 42% sous l’effet conjugué de la hausse des prix du carburant, de la surcapacité, des perturbations provoquées par les drones à l’aéroport de Gatwick à Londres, et une croissance plus faible qu’attendu sur le continent.

Tout cela a été éclipsé, bien sûr, par l’incertitude créée par le Brexit, qui est revenue au devant de la scène jeudi, alors que le parti Conservateur intensifiait ses préparatifs pour évincer la première ministre Theresa May avant la date de sortie prévue du 31 octobre.

Mais ce matin, les actions d’Easyjet ont rebondi de plus de 2,7%, après que la compagnie aérienne ait maintenu son objectif pour l’année en dépit de la plus forte perte jamais enregistrée lors du semestre se terminant en mars, le premier semestre de son exercice fiscal.

C’est un rare point lumineux dans une journée encore dominée par les craintes d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et le risque croissant d’une véritable guerre avec l’Iran. L’indice de référence Euro Stoxx 600 a perdu 1,8 point, ou 0,5%, à 381,60. Le FTSE 100 a chuté de 0,4%, l’allemand Dax de 0,6% et l’Italien FTSE MIB résiste un peu mieux, perdant 0,3%.

En partie, c’est parce que les résultats ne sont pas pires que ce que la compagnie aérienne avait annoncé il y a six semaines. Et en partie à cause du fait que la direction compte toujours sur une bonne saison estivale (qui semble avoir commencé avec une performance décente à Pâques). Et en partie aussi à cause du PDG Johan Lundgren qui a déclaré que la société allait s’abstenir d’ajouter de nouveaux sièges l’année prochaine.

EasyJet a été l’un des principaux moteurs d’une forte augmentation des capacités au cours de l’année écoulée, les compagnies aériennes pariant sur une augmentation soutenue de la demande européenne qui ne s’est pas matérialisée en raison du ralentissement économique.

Elle prévoit d’ajouter près de deux fois plus de sièges que ses concurrents au cours des six prochains mois. Cela signifie plus que d’habitude alors que les consommateurs devraient surmonter leur angoisse liée au Brexit et faire une pause estivale.

La compagnie aérienne norvégienne ASA (OL: NWC), un concurrent d’EasyJet, a grimpé de 13% jeudi, à la suite d’un article paru dans le journal espagnol Expansion, qui indique que le rachat de la compagnie aérienne reprend vie. Cela malgré le fait que Willie Walsh, PDG de IAG (LON: ICAG), a déclaré la semaine dernière qu’il ne cherchait pas à renouveler son intérêt après deux offres infructueuses pour la société à un prix beaucoup plus élevé l’année dernière. La bourse d’Oslo est fermée pour des vacances aujourd’hui.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé