CAC 40: Les relations Chine-USA continuent de peser sur la bourse de Paris

Investing.com – Après une ouverture dans le calme, les craintes au sujet de la guerre commerciale Chine-USA continuent de peser sur la bourse de Paris, comme on le voit avec le recul de près de 1% affiché par le CAC 40 ce lundi.

Parmi les derniers développements, on notera que suite au décret interdisant aux entreprises US d’avoir des relations commerciales avec Huawei, les grosses entreprises technologiques ont déjà commencé à appliquer les exigences de Trump. Google (NASDAQ:GOOGL) par exemple cessera de fournir Huawei en systèmes d’exploitation Android.

On notera par ailleurs que plusieurs rumeurs circulent sur une possible réplique chinoise, éventuellement à l’encontre d’Apple (NASDAQ:AAPL), ce qui laisse la porte ouverte à une (encore) plus ample escalade de la guerre commerciale.

D’ailleurs, ce dossier Huawei constitue de fait un obstacle de plus à l’obtention d’un large accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, après des mois de (PA:STM), en tant qu’acteur du secteur des semi-conducteurs, est l’action la plus affectée du CAC 40 par la menace d’une réplique chinoise, avec un plongeon de 7%. Air Liquide (PA:AIRP) suit à -3.51%, tandis que Dassault Système perd -2.7%.

A la hausse, les progressions restent timides, avec un gain maximum de 0.83% affiché par Orange, suivi de Bouygues (PA:BOUY) à +0.49% et de Total (PA:TOTF) à +0.41%, en lien avec la hausse des prix du pétrole.

Le graphique horaire permet de constater que la moyenne mobile 200 heures, actuellement à 5430 points, joue parfaitement le rôle de ligne de tendance baissière depuis jeudi dernier. Au-delà, 5450 points et 5500 points seront les prochaines résistances à surveiller.

En cas de poursuite de la correction, la moyenne mobile 100 heures vers 5350 points sera le prochain objectif logique, avant 5300 points puis la zone de 5250 points.