StockBeat: Infineon et STMicro souffrent à cause du bannissement de Huawei

Investing.com – Lorsque les éléphants se battent, ce sont les fourmis qui se font piétiner.

Les plus grands fabricants de puces en Europe, Infineon Technologies (DE: IFXGn) et STMicroelectronics (PA: STM) – des éléphants dans leur jardin – ont un aperçu de la vie d’une fourmi ce matin, alors que le conflit entre la Chine et les Etats-Unis menace de dégénérer.

Les deux sociétés ont été mises dans une position délicate par un décret américain de la semaine dernière interdisant effectivement aux sociétés américaines de traiter directement avec le géant des télécommunications Huawei sans licence gouvernementale. Des rapports publiés ce weekend suggèrent que des sociétés d’Alphabet (NASDAQ: GOOGL) à Qualcomm (NASDAQ: QCOM) et Broadcom (NASDAQ: AVGO) avaient déjà cessé de vendre au géant chinois.

Selon un rapport du Nikkei Asian Review du Japon, l’allemand Infineon a suspendu ses ventes à Huawei, de peur de s’attirer des ennuis juridiques aux États-Unis, tandis que la société française STMicro (PA: STM) a une réunion prévue avec la société chinoise pour plus tard cette semaine afin de clarifier sa situation.

À 10h30, Infineon était en baisse de 3,1%, tandis que STMicro était en baisse de 3,8%, les deux au bas de leurs indices respectifs. Le Dax et le CAC 40 allemands ont tous les deux perdu un peu moins de 0,1%, tandis que l’indice de référence Euro Stoxx 600 a ouvert la semaine à un niveau d’équilibre à 381,60.

Selon Nikkei, les ventes directes d’Infineon à Huawei sont minimes – moins de 100 millions de dollars par an (contre un chiffre d’affaires annuel de 7,94 milliard d’euros). L’impact direct serait plus important pour STMicro, Huawei étant l’un de ses 10 plus gros clients, selon les dépôts réglementaires cités par Reuters.

Cependant, ce ne sont pas seulement les effets directs que les deux entreprises doivent craindre. Les restrictions sur les ventes en Chine, le plus grand marché mondial de semi-conducteurs, créeront encore plus de maux de tête liés à la surcapacité pour le secteur en dehors de la Chine, ce qui exercera une pression accrue sur les prix et les marges.

Cela fait moins de deux mois que Infineon a été contraint de réduire ses perspectives de chiffre d’affaires et de résultat cette année en raison de la « morosité persistante des marchés finaux », tandis que STMicro a maintenu ses prévisions, mais a réduit ses dépenses en immobilisations prévues.

Même si la demande s’accroissait, la société allemande a déclaré que cela ne se répercuterait que lentement sur le résultat net, car les stocks mondiaux étaient déjà à des niveaux élevés. Huawei stocke depuis des mois pour se protéger des fournisseurs occidentaux, selon divers rapports.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé