Le Dollar atteint son plus haut niveau en 3 semaines, le Brexit s’enlise à nouveau

Investing.com – Le dollar a atteint un nouveau sommet de trois semaines face à ses homologues des marchés développés mardi en début de séance européenne, après que le président de la Réserve Fédérale, Jerome Powell, ait indirectement plaidé contre une réduction des taux d’intérêt à court terme en raison du niveau déjà élevé de la dette des entreprises.

« La dette des entreprises a clairement atteint un niveau qui devrait donner aux entreprises et aux investisseurs une raison de faire une pause et réfléchir », a déclaré Powell lors d’une conférence, soulignant que les entreprises empruntaient à un niveau record d’environ 35% de leurs actifs.

Malgré tout, il a rejeté les suggestions selon lesquelles la situation de la dette des entreprises ressemblait à celle d’avant la crise financière de 2007, affirmant que la comparaison n’était « pas totalement convaincante ».

À 09h00, l’indice du Dollar, qui mesure le billet vert par rapport à un panier de six principales devises, était à 97,928, après avoir atteint 97,953, son plus haut niveau depuis le 26 avril.

En partie, cela reflète une forte hausse contre l’Aussie et le Kiwi après que le gouverneur de la Reserve Bank of Australia, Philip Lowe, a déclaré que la banque examinerait la possibilité de réduire son taux de trésorerie lors de sa prochaine réunion politique en juin.

Le Yuan chinois est resté globalement stable, la tension commerciale entre les États-Unis et la Chine s’étant atténuée de façon marginale. Le département du Commerce US a déclaré qu’il offrirait aux entreprises américaines une exemption temporaire – dans certains cas – sur l’interdiction de vente au géant des télécommunications Huawei, qui était au cœur de la volatilité de lundi. Les marchés boursiers européens ont ouvert avec une légère reprise.

Cela n’a pas empêché le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, de prédire de nouveaux problèmes à l’avenir.

« Nous nous sommes sacrifiés, nous et nos familles, pour que notre idéal soit au sommet du monde », a déclaré Ren à la télévision d’Etat chinoise. « Pour atteindre cet idéal, il y aura tôt ou tard un conflit avec les États-Unis. »

En Europe, l’Euro et la Livre Sterling restent sous la pression du retour de la menace d’un ‘Hard Brexit’ et de la rhétorique entourant les élections au Parlement européen qui débuteront jeudi.

La paire EUR/USD a perdu 0,2% à 1,1149$, tandis que GBP/USD était également en baisse de 0,2% à 1,2703$, son plus bas niveau en quatre mois, alors que la branche modérée des Conservateurs aurait pour objectif d’empêcher le prochain chef du parti (et le premier ministre) de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union Européenne sans dispositions transitoires. La nouvelle souligne à quel point il sera difficile de sortir de l’impasse politique autour du Brexit.