Chine-USA: Faut-il s’attendre à une guerre commerciale de long terme?

Investing.com – Suite aux développements de ces dernières semaines, il devient de plus en plus clair que le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis va s’inscrire dans la durée.

C’est d’ailleurs cette prise de conscience qui semble peser sur les marchés aujourd’hui, alors que la Chine maintient une position ferme, en parlant davantage de stratégies pour se passer du Commerce avec les USA que d’un potentiel accord.

La banque Nomura souligne d’ailleurs la possibilité que le conflit Chine-USA s’étale dans le temps dans une analyse publiée aujourd’hui :

« Dans l’ensemble, les relations entre les États-Unis et la Chine se sont dégradées au cours des deux dernières semaines, après une période qui semblait, à première vue, pouvoir déboucher sur la conclusion d’un accord », explique la banque.

La banque anticipe par ailleurs 65 % de chances que le président Donald Trump mette à exécution sa menace de tarifs additionnels de 25 % sur 300 milliards de dollars de produits chinois d’ici la fin de cette année.

Toutefois, Nomura ne s’attend pas à aucune décision tarifaire d’ici juin, lorsque le président Trump et le président chinois Xi Jinping se rencontreront dans le cadre du G20, si toutefois cette rencontre a effectivement lieu.

Les nouveaux tarifs douaniers US pourraient donc selon la banque être mis en place au cours du troisième trimestre, et juge qu’ils resteront en place au moins jusqu’à la fin 2020.

JP Morgan anticipe de son côté un statut quo, avec un maintien des tarifs douaniers actuel, sans tarifs supplémentaire jusqu’à tard dans l’année 2020, soulignant cependant qu’elle étudie aussi sérieusement la possibilité d’une « guerre commerciale totale », si les US appliquent une taxe de 25% sur les 300 milliards de dollars de produits chinois qui n’ont pas encore été touchés.

Goldman Sachs attend quant à elle de voir si il n’y a effectivement aucun signe de progès dans les prochaines semaines avant d’anticiper une nouvelle hausse des tarifs douaniers US en tant que scénario le plus probable.

De son côté, Zhang Yansheng, du China Center for International Economic Exchanges va beaucoup plus loin en déclarant que le « cycle d’agression-négociation » entre la Chine et les Etats-Unis pourrait s’étaler jusqu’en 2035.

Il rappelle par ailleurs que l’échec des négociations en cours est dû au fait que les États-Unis ont exigé que la Chine apporte immédiatement des changements radicaux à la balance commerciale, effectue des réformes structurelles et des modifications juridiques, soulignant qu’aucune de ces demandes n’est réalisable à court terme.

Il a résumé en jugeant que « les États-Unis ont présenté un programme exigeant, ont dit à la Chine de l’appliquer en une seule étape et ont menacé de sanctions si cela ne se produisait pas », estimant que pour les Chinois, « cela ressemble à un retour en 1840 », faisant référence au traité que la dynastie Qing a été forcée de signer après avoir perdu la première guerre de l’opium.

Zhang anticipe ainsi une période tensions croissantes entre la Chine et les Etats-Unis sur la période 2021-2025, avant que les deux pays ne passent de « la confrontation irrationnelle » à « la coopération rationnelle » sur la période 2026-2035.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé