Chine-USA: Trump n’est plus intéressé par un accord commercial pour l’instant

Investing.com – Les États-Unis ne sont pas prêts à conclure un accord commercial avec la Chine, a déclaré le président Donald Trump lors d’une visite officielle au Japon ce lundi.

« Je pense qu’ils souhaiteraient probablement avoir conclu l’accord qu’ils avaient sur la table avant d’essayer de le renégocier », a en effet déclaré Donald Trump lundi lors d’une conférence de presse conjointe à Tokyo avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. « Ils aimeraient parvenir à un accord. Nous ne sommes pas prêts à conclure cet accord. »

Trump, qui est en visite d’État au Japon, a déclaré que les droits de douane américains sur les produits chinois « pourraient augmenter très, très substantiellement, très facilement « .

Ses commentaires ont été formulés après que les pourparlers commerciaux entre les deux pays se soient enlisés depuis plusieurs semaines.

Depuis, la Chine et les Etats-Unis se rejettent mutuellement la faute pour le déraillement des discussions, et Trump a menacé d’imposer des taxes douanières de 25% sur une nouvelle tranche de 300 milliards de dollars d’importations chinoises aux USA, ce qui reviendrait, compte tenu des vagues de tarifs précédentes, à taxer la quasi-totalité des produits chinois importés par les Etats-Unis.

Trump a par ailleurs indiqué que des entreprises quittaient actuellement la Chine pour des pays sans droits de douane, y compris les États-Unis et les voisins asiatiques comme le Japon.

Toutefois, il s’est également déclaré optimiste quant à la possibilité que les plus grandes économies du monde parviennent au final à un accord.

« Je pense qu’à l’avenir, la Chine et les États-Unis concluront un accord commercial important, et nous nous en réjouissons à l’avance « , a-t-il dit.

Il estime en effet que la Chine ne pourra pas se permettre bien longtemps de payer les taxes douanières punitives US :

« Parce que je ne crois pas que la Chine puisse continuer à payer ces centaines de milliards de dollars en droits de douane. Je ne crois pas qu’ils puissent faire ça. »

Cependant, la Chine n’a pas le même son de cloche, et ne semble pas inquiète. Elle a en effet repoussé ce week-end la présomption selon laquelle les tarifs douaniers de Trump nuisent à son économie.

Guo Shuqing, directeur de l’organisme chinois de réglementation des banques et des assurances, a déclaré que des tarifs plus élevés auront un impact  » très limité  » et surtout qu’ils nuiraient également aux États-Unis.

Guo est le plus haut responsable financier chinois à avoir commenté publiquement l’impasse commerciale depuis la détérioration des négociations.

Un commentaire publié par l’agence officielle Xinhua News Agency accuse les Etats-Unis de faire de la Chine son « bouc émissaire » pour son déséquilibre commercial et même pour certains problèmes économiques intérieurs.

« Les États-Unis tentent d’arracher à la Chine un accord commercial inéquitable en recourant à des mesures telles que des hausses tarifaires et en ciblant les entreprises technologiques chinoises », a-t-il dit, tout en saluant la « plus grande sincérité » de Beijing dans les négociations.

Soulignons également qu’il est clair que la Chine a intensifié son discours anti-américain depuis que les négociations ont échoué et que Trump a mis Huawei et un grand nombre de ses affiliés sur liste noire au début du mois, dans le but de restreindre son accès au marché américain.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis n’est donc pas prête de se terminer. Toutefois, comme souligné dans de récents articles, il est possible que cette guerre commerciale se transforme en guerre technologique, et/ou en guerre des devises…

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé