StockBeat: 3 facteurs baissiers – guerre commerciale, emploi allemand et Salvini

Investing.com – Les marchés boursiers européens s’effondrent à nouveau mercredi, après que la Chine ait laissé entendre qu’elle pourrait aggraver son conflit commercial avec les États-Unis en réduisant les exportations de matières premières vitales pour de nombreux produits de haute technologie dans le monde.

L’indice de référence Stoxx 600 était en baisse de 1,4% à 371,14 à 11h30, après que le Global Times, un porte-parole de langue anglaise pour Pékin, a tweeté que la Chine envisageait sérieusement de réduire ses exportations de terres rares en réponse à l’imposition récente par les États-Unis de droits d’importation plus élevés sur leurs produits et d’un boycott effectif du géant des télécommunications Huawei.

Le britannique FTSE 100 a perdu 1,0%, le français CAC 40 a perdu 1,5% et l’allemand Dax a perdu 1,1%.

Il y aussi eu de mauvaises nouvelles localement. Le bureau du travail allemand a annoncé une hausse choquante de 60 000 du nombres de chômeurs en mai, alors que la longue période de ralentissement de la fabrication dans l’industrie manufacturière a fini par toucher l’emploi. Il y avait déjà eu des allusions à des licenciements dans l’indice des directeurs d’achat d’IHS Markit la semaine dernière, mais les chiffres ont encore surpris le marché, qui s’attendait à une baisse de 8 000.

Le miracle du marché du travail allemand a été l’un des plus importants moteurs de l’économie européenne au cours des 10 dernières années, le nombre de personnes occupant un emploi ayant atteint une série de sommets sans précédent. Mais son économie dépend plus que la plupart des industries manufacturières et ses fabricants sont fortement dépendants des exportations vers les États-Unis et la Chine (et, dans une certaine mesure, la Grande-Bretagne, aux prises avec son propre ralentissement).

Lors de l’ouverture, les marchés étaient toujours sous la pression des signaux indiquant que le parti nationaliste italien Lega adoptera une position plus agressive dans son différend budgétaire avec l’UE. La prime de risque offerte par les Emprunts d’Etat italiens par rapport à leurs équivalents allemands a atteint son plus haut niveau depuis février à 286 points de base après que le chef de la Ligue, Matteo Salvini, vainqueur des élections du weekend au Parlement européen, a déclaré qu’il ferait pression pour que les règles budgétaires de l’UE soient modifiées et a appelé la Banque Centrale Européenne à garantir toutes les dettes des gouvernements des pays de la zone euro.

Le FTSE MIB a baissé de 1,4% et est maintenant en baisse de 8,7% par rapport au mois dernier, ce qui constitue la pire performance des grands marchés européens.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé