Pourquoi les tarifs US contre le Mexique réduisent la possibilité d’un accord Chine-USA?

Investing.com – Les perspectives d’un accord commercial entre les États-Unis et la Chine pourraient s’éloigner encore davantage après l’annonce surprise de Donald Trump au sujet de droits de douane qui seront appliqués au importations US en provenance du Mexique jusqu’à ce que ce pays empêche efficacement les immigrants d’entrer illégalement aux États-Unis :

Les tarifs douaniers que Donald Trump souhaite appliquer aux Mexique n’ont aucun rapport avec des questions de commerce international, mais constituent tout simplement un moyen de pression pour le président US afin obtenir du Mexique plus d’efforts pour éviter l’immigration clandestine mexicaine vers les Etats-Unis.

Pire, ceci intervient alors que les États-Unis, le Mexique et le Canada ont signé l’année dernière un accord commercial majeur.

Dans ce contexte, il serait compréhensible que la Chine se dise qu’il est vain de faire des concession commerciales pour obtenir un accord avec les Etats-Unis si tout peut être remis en question pour des désaccords dans les domaines les plus divers.

Et même si les investisseurs se préparent déjà à une impasse économique prolongée entre les deux plus grandes économies du monde, on peut constater avec la baisse des bourses mondiales aujourd’hui que l’ouverture d’un nouveau front dans la cadre de la guerre commerciale inquiète.

Mais pour le Mexique, c’est une double déception, puisque en plus du fait que 80% de ses exportations reposent sur le commerce avec les USA, le pays devait aussi devenir l’un des bénéficiaires potentiels du conflit Chine-USA, car les entreprises envisageaient de déplacer les chaînes d’approvisionnement de la Chine vers des marchés moins coûteux, plus proches des consommateurs américains. La dernière hausse des tarifs contre le Mexique remet donc ce raisonnement en question.

Les entreprises qui considéraient le Mexique comme un substitut à faible coût à la Chine soumise à des droits de douane, en particulier dans le secteur automobile, font maintenant face à un nouveau défi dans leurs plans face à la guerre commerciale. Plusieurs entreprises US pourraient ainsi être directement pénalisées.

Il est par ailleurs intéressant de noter que la question de l’immigration mexicaine n’est tout simplement pas permise comme justification légale des tarifs douaniers.

Cela pourrait ainsi offrir à la Chine davantage de crédibilité au sein de la communauté internationale pour la façon dont elle a mené les négociations avec les États-Unis, dont le comportement dans le cadre des relations commerciales internationales est de plus en plus clairement déplacé.

Notons que cela augmente par ailleurs l’incertitude, et la tension, en vue des négociations commerciales à venir entre les Etats-Unis et le Japon d’une part, et l’Europe d’autre part.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé