Le Pétrole rebondit, l’OPEP suggère une extension des réductions de la production

Investing.com – Les prix du pétrole ont rebondi lundi après que le ministre saoudien de l’Énergie, Khalid al-Falih, a indiqué qu’un consensus était en train de se dégager entre l’OPEP et ses alliés, menés par la Russie, concernant une prolongation de l’accord de réduction de la production.

Falih a insisté sur le fait que le groupe était proche d’un accord d’extension de leur contrat, qui expire actuellement à la fin du mois, jusqu’au second semestre de l’année, dans le but de rééquilibrer le marché, selon un rapport de Arab News.

Malgré quelques spéculations sur un report jusqu’en juillet, l’OPEP doit toujours tenir sa réunion officielle le 25 juin à Vienne, les ministres des pays non membres de l’OPEP étant attendus pour le lendemain.

«Nous ferons le nécessaire pour maintenir la stabilité du marché au-delà de juin. Pour moi, cela signifie réduire les stocks de leurs niveaux actuellement élevés « , a déclaré Falih.

Les prix du pétrole, qui avaient baissé cette nuit, ont rebondi suite à la déclaration, rompant une série de pertes de quatre jours qui ont conduit le brut à des pertes hebdomadaires de près de 9%. Les contrats à terme du brut West Texas Intermediate négociés à New York étaient en hausse de 66 cents, soit 1,2%, à 54,16$ le baril à 13h40, tandis que les , l’indice des prix du pétrole hors des États-Unis, ont augmenté de 64 cents, ou 1,0%, pour s’établir à 62,63$.

L’escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine a pesé sur les prix du brut, les investisseurs craignant une récession mondiale qui entraverait gravement la demande.

Le pétrole a enregistré sa pire performance mensuelle en six mois au mois de mai en raison de ces inquiétudes, éliminant près de la moitié de la hausse de 2019 résultant de l’accord de réduction de la production commencé cette année ainsi que des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela et de plusieurs ruptures d’approvisionnement.

Dans le trading d’autres produits énergétiques, les futures sur l’essence ont progressé de 0,2% à 1,7747$ le gallon, tandis que le mazout domestique a augmenté de 0,4% à 1,8485$ le gallon.

Enfin, les futures sur le gaz naturel ont cédé 0,7% à 2,437$ par BTU.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé