CAC 40: L’indice hésite face à une résistance clé pour sa 3ème journée consécutive de hausse

Investing.com – Le CAC 40 se dirige vers un sans-faute pour l’instant cette semaine, affichant un gain de +0.20% ce mercredi au moment de la rédaction de cet article, après +0.51% hier et +0.65% lundi.

La forte hausse des bourses US hier, face aux propos dovish de Powell qui laissent entrevoir avec de plus en plus de certitude des baisses de taux cette année, un mouvement qui se poursuit plus timidement aujourd’hui, semble être le principal facteur de la bonne tenue du CAC 40.

L’indice a ainsi marqué un sommet journalier à 5303 points, au plus haut depuis le 28 mai.

On notera également que les indices PMI des services européens du mois de mai publiés ce matin ont été légèrement révisés en hausse en seconde lecture, ce qui a également favorisé la hausse des actions.

La perspective de la réunion de la BCE de demain incite peut-être également les opérateurs à l’optimisme, puisque la banque centrale a toutes les raisons de se montrer dovish, et ainsi de repousser encore davantage la date prévue pour la première hausse des taux de la BCE.

En effet, pour les marchés actions, le plus tard sera le mieux, bien qu’un maintien prolongé des taux bas signifierait également que la croissance ne décolle pas.

A ce stade de la journée, la plus forte hausse du CAC 40 est affichée par Worldline, avec un bond de plus de 6%. Dassault Systèmes (PA:DAST) suit loin derrière à +2.28%, avant LVMH (PA:LVMH), qui gagne 2.10%.

A la baisse, c’est ArcelorMittal (AS:MT) qui prend la tête à -2.15%, devant Crédit Agricole (PA:CAGR) à -1.85%, puis Société Générale (PA:SOGN) à -1.36% et BNP Paribas (PA:BNPP) à -1.30%.

Les banques souffrent en effet de la perspective du maintien d’un environnement de taux bas, ainsi que des inquiétudes au sujet de l’Italie, dont les obligations (auxquelles les banques européennes sont pour la plupart exposées) pourraient être malmenées sur fond de procédure disciplinaire de l’UE pour dérapages budgétaires.

D’un point de vue graphique, on rappellera que l’Euro a dépassé la moyenne mobile 100 heures et la résistance de 5260 points hier, ce qui constituait un signal haussier.

Toutefois, la hausse du jour a été confrontée à la résistance de 5300 points et la moyenne mobile 200 heures à 5307 points, des seuils qui semblent pour l’instant remettre en question les possibilités de poursuite de la hausse.

Au-delà, un retournement haussier de fond commencerait à se profiler, avec 5350 points, 5400 points et 5450 points comme objectifs potentiels.

A la baisse, 5250-60 points, où se trouve la moyenne mobile 100 heures est le premier support. Une cassure sous ce seuil confirmerait le réalignement avec la tendance baissière de fond. Plus bas, les autres soutiens potentiels se situent à 5200 points et 5150 points, le creux de lundi.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé