Le Vietnam profite largement de la guerre commerciale Chine-USA selon une étude

Investing.com – D’après une analyse de la banque Nomura, le Vietnam serait le grand vainqueur de la guerre commerciale qui sévit entre la Chine et les Etats-Unis.

La banque souligne en effet que les dorits de douanes appliqués aux produits chinois exportés aux Etats-Unis a entrainé des changements dans les chaînes d’approvisionnement les importateurs des deux plus grandes économies du monde ayant cherché à éviter de payer des droits de douane plus élevés.

La banque Nomura estime donc que l’économie du Vietnam a été stimulée de près de 8 % grâce à des changements dans la production.

La banque a étudié les données commerciales des 50 plus grandes économies du monde, à partir du premier trimestre de 2018, peu avant que les États-Unis ne publient leur première liste d’importations chinoises sur lesquelles ils prévoyaient d’imposer des droits de douane punitifs, pour mesurer l’ampleur des réorientations des flux commerciaux.

La majorité des gains du Vietnam provient des importations supplémentaires de biens couverts par les droits de douane américains sur la Chine, principalement des appareils électroniques, des meubles et des machines automatiques de traitement de données, probablement parce que les multinationales ont la capacité de rapidement se délocaliser vers d’autres usines hors de Chine, selon l’analyse.

Une petite partie de la progression provenait de l’importation supplémentaire par la Chine de planches, de panneaux, de fils de coton non peignés, de coton et d’autres appareils électriques du Vietnam, au lieu des États-Unis.

Les modifications dans la provenance des importations américaines de biens, tels que les produits électroniques, a également favorisé Taïwan et la Corée du Sud, traditionnellement grands fabricants de ces produits.

« Il est important de noter que ces résultats suggèrent que si les États-Unis donnent suite à leur menace d’imposer des droits de douane de 25 % sur une nouvelle tranche de $300 milliards d’importations en provenance de la Chine, cela pourrait conduire à une substitution beaucoup plus importante des importations, étant donné qu’une proportion beaucoup plus importante de cette tranche des importations comprend des produits électroniques », ont écrit les analystes de Nomura.

En ce qui concerne l’impact économique de la guerre commerciale, Nomura note que les changements dans les chaînes d’approvisionnement ont réduit le PIB de la Chine de 0,5 % cette année, contre 0,3 % aux États-Unis, puisque les exportations vers les États-Unis représentaient une plus grande part de l’économie chinoise, selon l’étude.

Enfin, l’étude note que les États-Unis ont été en mesure de trouver davantage de sources alternatives pour leurs importations que la Chine. Environ 65% des produits chinois frappés par les droits de douane américains en volume, soit 86 % en valeur, ont pu être remplacés par des produits provenant d’autres pays.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé