Top 5 des détails à surveiller dans la réunion de la BCE ce jeudi

Investing.com – La réunion de la BCE, sans doute l’événement le plus important de la semaine, aura lieu aujourd’hui avec l’annonce des taux à 13h45 et la conférence de presse de Mario Draghi à 14h30.

Bien évidemment, aucun changement concret de politique monétaire n’est anticipé, mais plusieurs annonces et mises à jour sont attendues, ce qui pourrait largement influencer les échanges, en affinant les anticipations de taux de la BCE.

A cette occasion, nous vous proposons donc de faire le point sur les éléments les plus importants à surveiller pour la réunion de la BCE d’aujourd’hui :

Pour l’instant, la BCE prévoit de maintenir ses taux à leur niveau actuel au moins jusqu’à « après l’été », ce qui ouvre la voie à une hausse des taux à partir de septembre 2019.

Cependant, le marché n’anticipe à ce stade pas de hausse de taux avant 2020.

Il sera donc intéressant de voir si la BCE adapte son discours aux attentes du marché, en repoussant davantage la date possible pour la première hausse des taux.

Cela constituerait un élément dovish de nature à peser sur l’Euro.

La BCE pourrait aller encore plus loin, en ouvrant la porte à des baisses de taux.

A ce stade, la BCE affirme qu’elle « s’attend à ce que les taux restent à leur niveaux ACTUELS jusqu’à après l’été 2019 ».

La banque centrale pourrait donc lancer l’idée d’une baisse de taux en précisant que les taux resteront « à leurs niveaux actuels OU EN-DESSOUS » jusqu’à une certaine date.

Dans ce cas, l’Euro serait sans doute durement affecté.

Les investisseurs attendent également des détails sur l’opération TLTRO qui sera lancée prochainement.

Rappelons que les TLTRO sont des prêts à taux bas accordés aux banques par la BCE dans le but de voir ressurgir cet argent dans l’économie réelle.

La question principale sera de savoir si les conditions seront les mêmes que pour le précédent TLTRO, à savoir si le taux de ces prêts seront décidés en fonction de la bonne volonté des banques à prêter ensuite cet argent à l’économie réelle (plus la banque prête, plus elle obtient un taux bas de la part de la BCE).

Les investisseurs seront également attentifs aux prévisions de la BCE concernant les perspectives économiques et l’inflation.

Dans ses précédentes prévisions du mois de mars, la BCE anticipait une croissance de 1,1 % pour 2019, de 1,6 % en 2020 et de 1,5 % en 2021.

Pour l’inflation, la prévision de la BCE pour 2019 est de 1,2%, puis de 1,5 % en 2020 et de 1,6 % en 2021, soit bien en deçà de l’objectif de la BCE, juste sous 2 %.

Certains analystes, notamment ceux de la banque Nomura, estiment cette prévision trop pessimiste, et suggèrent que la BCE pourrait légèrement remonter ses prévisions de croissance et d’inflation.

D’un autre côté, il ne serait pas non plus trop surprenant de voir la BCE abaisser ses prévisions, compte tenu des risques croissants en ce qui concerne la guerre commerciale, et, plus proche, le Brexit.

Enfin, d’éventuels commentaires sur le taux de dépôt négatif de la BCE pourraient également être observés.

Actuellement, les banques qui déposent des liquidités auprès de la BCE au lieu de les prêter ou les investir se voient ponctionner un taux annuel négatif de -0.40%, une mesure destinée à inciter les banques à injecter des fonds dans l’économie.

La BCE pourrait décider « d’assouplir » ce versant de sa politique monétaire, en « remontant » le taux à 0% jusqu’à une certaine limite, ce qui soulagerait les banques.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé