Forex: Le Dollar remonte, soutenu par l’apaisement des tensions commerciales

Investing.com – Le dollar américain s’est apprécié lundi par rapport à un panier de devises, alors que tout indiquait que les tensions commerciales mondiales s’atténuaient, mais les gains ont été freinés par les anticipations de baisse des taux d’intérêt américains.

Contre un panier de six pairs, le dollar a augmenté de 0,3% à 96,871 à 12h00, se redressant légèrement après une perte de 1,2% la semaine dernière, sa pire performance hebdomadaire depuis la semaine du 16 février 2018.

Le sentiment du marché a été renforcé après que les États-Unis et le Mexique ont conclu un accord sur la migration à la fin de la semaine dernière pour éviter une guerre tarifaire. Le président américain, Donald Trump, avait menacé d’imposer des droits de douane à l’importation de 5% sur tous les produits mexicains à compter de lundi si le Mexique ne s’engageait pas davantage à resserrer ses frontières.

Au cours de l’année écoulée, des différends commerciaux entre les États-Unis et ses partenaires commerciaux, notamment un conflit de longue date avec la Chine, ont ralenti la croissance mondiale et perturbé les marchés financiers.

Les exportations chinoises ont repris de manière inattendue la croissance en mai malgré la hausse des tarifs américains, selon des données publiées lundi, mais beaucoup estiment que cette hausse était due aux expéditions en amont des entreprises pour éviter les hausses des tarifs américains. Les craintes d’une guerre commerciale plus longue entre les États-Unis et la Chine ont persisté.

Les dirigeants financiers du Groupe des 20 ont déclaré dimanche que les tensions commerciales et géopolitiques s’étaient « intensifiées », ce qui risquait de nuire à l’amélioration de la croissance mondiale, sans toutefois réclamer une résolution du conflit commercial qui s’intensifie entre la Chine et les États-Unis.

Contre le yen refuge, le dollar a gagné 0,43% à 108,64 yens. Le yen a progressé à la fin du mois de mai en raison de la détérioration des perspectives du commerce mondial, la monnaie ayant tendance à tirer parti des tensions géopolitiques ou financières, le Japon étant le premier pays créditeur au monde.

Bart Wakabayashi, directeur de la succursale de Tokyo à la State Street Bank, a déclaré que l’accord américano-mexicain « se répercuterait probablement sur l’optimisme avec la Chine et que des progrès seraient réalisés ».

« Nous avons eu des négociations commerciales avec l’UE, avec le Japon. J’espère que celles-ci commenceront à se tourner vers un discours positif qui devrait entraîner une nouvelle faiblesse du dollar en yens », a-t-il déclaré.

Néanmoins, les gains du dollar ont été freinés par les anticipations selon lesquelles la Fed va réduire les taux d’intérêt au cours du second semestre.

Ces points de vue ont été confortés vendredi lorsque les données ont montré que l’économie américaine a crée 75 000 emplois de moins que prévu en mai, ce qui suggère que la perte de dynamisme de l’activité économique se propageait sur le marché du travail.

Les contrats à terme sur les taux des fonds fédéraux signalent toujours plus de deux baisses de taux de 25 points de base d’ici la fin de cette année, même après leur retrait lundi après l’accord entre les États-Unis et le Mexique.

« Le marché dit qu’il ne s’agit pas de savoir si, mais plutôt de savoir quand et dans quelle mesure nous allons obtenir une réduction de taux pour cette année », a déclaré Weston de Pepperstone.

L’ euro a chuté de 0,2% à 1,1309, en repli depuis un sommet de 11 semaines à 1,1348 atteint vendredi.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé