Le cours du Pétrole recule, la demande baisse alors que l’offre augmente

Investing.com – Les prix du pétrole ont baissé mercredi matin, la Energy Information Administration (EIA) américaine réduisant ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2019 et l’American Petroleum Institute (API) rapportant une augmentation inattendue des stocks de brut.

Les futures du pétrole brut WTI US ont perdu 1,7%, pour s’établir à 52,35$, à 09h20. Les contrats à terme du pétrole Brent à l’étranger ont diminué de 1,5% à 61,31$.

Dans un rapport mensuel, l’EIA a abaissé ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2019 de 160 000 barils par jour (bpd), à 1,22 million de bpj.

Dans un rapport hebdomadaire, l’API a déclaré que les stocks américains de brut avaient augmenté de 4,9 millions de barils au cours de la semaine terminée le 7 juin, pour atteindre 482,8 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une baisse de 481 000 barils.

Les données hebdomadaires officielles de l’EIA sont attendues plus tard dans la journée.

Suhail bin Mohammed al-Mazroui, ministre de l’Énergie des Émirats Arabes Unis, a déclaré mardi au Forum Economique International des Amériques que les membres de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) étaient sur le point de parvenir à un accord pour étendre les réductions de production.

L’OPEP devait initialement se réunir le 25 juin pour discuter de sa politique de production pour le reste de l’année. Cependant, la Russie a suggéré de déplacer la réunion les 3 et 4 juillet, a rapporté Reporters, citant des sources internes à l’organisation.

« Nous travaillons sur les dates », a déclaré al-Mazroui aux journalistes plus tard en marge du forum, soulignant qu’il n’avait pas de préférence pour juin ou juillet.

« Pour moi, ça ne fait rien, dit-il. Nous parlons d’une séparation de deux semaines. Le plus important est ce que nous savons aujourd’hui et ce que nous savons aujourd’hui nous indique que nous devons, à mon avis, prolonger».