StockBeat: Inditex, le groupe de mode de Zara revient en force en bourse

Investing.com – Le plus grand détaillant de mode du monde est de nouveau au top.

Inditex (MC: ITX), les propriétaires espagnols de Zara, Massimo Dutti et Pull & Bear, ont annoncé mercredi une augmentation de leurs dividendes après un solide trimestre au cours duquel ils ont augmenté leurs ventes dans toutes les marques et toutes les zones géographiques.

La société a annoncé qu’elle proposerait de verser 60% des bénéfices nets à l’avenir, contre 50% auparavant. Elle proposera également un dividende bonus spécial de 1 euro par action pour les exercices 2018-2020.

Cette décision reflète un degré de confiance dans le bilan qui semblait improbable il y a deux ou trois trimestres, alors que l’entreprise se débattait avec sa stratégie multicanal et les effets d’un été exceptionnel en Europe qui avait amené les clients à différer leurs achats d’automne et hiver.

Cependant, le groupe semble dans une bien meilleure forme aujourd’hui. Le bénéfice net a progressé de 10% sur un an à 734 millions d’euros en avril, alors que les ventes ont augmenté de 5,9%. La société a confirmé ses prévisions de croissance du chiffre d’affaires comparable de 6% pour l’exercice. Plus que tout, cela est dû au bon fonctionnement des magasins en ligne dans le monde entier, ce qui l’a protégée des problèmes des chaînes de briques et de mortier. La société a lancé Zara au Brésil en mars, suivie de plusieurs autres ouvertures au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Indonésie, en mai.

Les actions étaient en hausse de 0,5% suite aux nouvelles et sont maintenant en hausse de 13,5% pour 2019. C’est dans une séance où les bourses européennes ont été secouées par une nouvelle vague d’aversion pour le risque dans le contexte des divers différends liés au commerce menés par les États-Unis. L’espagnol IBEX 35 a perdu 0,3%, tandis que l’indice de référence Euro Stoxx 600 a perdu 1,8 point, ou 0,5% à 379,04 à 10h30. Le britannique FTSE a ​​perdu 0,3% et l’allemand Dax a perdu 0,6%.

Boohoo .com (LON: BOOH, coté au Royaume-Uni, et l’un des concurrents de la mode rapide d’Inditex, a également enregistré une autre série de résultats trimestriels solides, avec un chiffre d’affaires en hausse de 39% et une marge brute stable à 55%. La société n’a toutefois pas relevé ses prévisions prudentes pour l’ensemble de l’année, à savoir une croissance des ventes de 25% à 30%. Les actions ont également été sous pression après l’annonce d’un procès intenté contre le fondateur, Mahmud Kamani, par un concepteur de sites Web qui prétend devoir obtenir une participation de 10% dans la société en contrepartie de la conception de son site Web très important. Kamani a rejeté les revendications comme étant «sans fondement».

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé