Prévisions Fed: Powell va-t-il pré-annoncer une baisse des taux pour juillet?

Investing.com – La réunion du FOMC de la Fed du mois de juin se termine ce soir, avec l’annonce des taux à 20h et la conférence de presse de Jerome Powell à partir de 20h30.

Il y a peu de chances que la Fed annonce des décisions de politique monétaire dès ce soir, le marché n’anticipant que 23.3% de chances que la Fed abaisse ses taux, selon le baromètre des taux de la Fed Investing.com.

Cependant, pour la réunion prévue le 31 juillet, la probabilité que la Fed abaisse ses taux monte à 83.5%. En d’autres termes, le marché est presque sûr que la Fed abaissera ses taux le mois prochain.

La Fed n’aimant traditionnellement pas provoquer de chocs sur les marchés, si son intention est réellement d’abaisser les taux le mois prochain, elle devrait fournir ce soir des indices assez clairs en ce sens.

A l’inverse, si la Fed n’a pas l’intention de remonter ses taux le mois prochain, ou si cette possibilité est plus lointaine que le marché ne le pense, la Fed aura à cœur de corriger les anticipations des investisseurs.

La question est donc de savoir si la Fed a davantage de raisons d’abaisser ses taux que de les maintenir à leur niveau actuel.

La pression exercée sur Jerome Powell par Donald Trump est une des raisons qui rendent plus probable une position dovish de la part de la Fed ce soir.

Depuis plusieurs mois, le président Trump n’a de cesse de critiquer publiquement la politique monétaire de la Fed, n’hésitant pas à s’en prendre personnellement à son président.

Trump estime en effet que la Fed n’aurait pas du remonter ses taux l’année dernière, et n’a pas hésité à appeler à des baisses de taux.

Hier, on apprenait même que la Maison Blanche aurait réalisé au mois de février une étude sur les moyens légaux de « rétrograder » Jerome Powell, et que Donald Trump aurait consulté des avocats à propos d’un possible limogeage du patron de la Fed.

Le fait que le président de la BCE Mario Draghi ait évoqué hier des baisses de taux ajoute également une pression supplémentaire sur les épaules de Powell, sachant que Donald Trump n’est pas non plus avare en critiques en ce qui concerne la faiblesse de l’Euro face au Dollar.

Il a d’ailleurs promptement critiqué l’intervention de Draghi hier sur Twitter (NYSE:TWTR), estimant que la chute de l’Euro qu’implique une politique de la BCE plus souple confère un avantage commercial injuste à l’Euro :

Du point de vue des perspectives économiques, la Fed a également des raisons de soutenir l’économie en abaissant les taux.

Le dernier rapport NFP sur l’emploi s’est en effet révélé particulièrement décevant, ce qui constitue un indicateur inquiétant.

De plus, la guerre commerciale fait également peser un risque important sur l’économie, alors que les attentes d’avancées concrètes dans les négociations sont peu élevées, malgré la rencontre Trump-Xi qui aura lieu à la fin du mois.

Enfin, plusieurs indicateurs clés, comme la courbe des taux, pointent vers une récession que la Fed devrait sans doute vouloir éviter.

Même si la Fed a envoyé plusieurs signaux permettant de s’attendre à une réunion dovish, et même si le contexte économique pourrait effectivement justifier une baisse des taux, une surprise n’est pas à exclure.

Cette surprise pourrait prendre la forme d’un discours optimiste de la part de Powell, qui miniserait les risques qui pèsent sur l’économie, ou même simplement d’un discours similaire au mois précédent.

En effet, les attentes du marché sont si élevées que si Jerome Powell ne sous-entend pas clairement que la Fed abaissera ses taux le mois prochain, de violents mouvements sont à prévoir sur les bourses et le Dollar.

Le Dollar en ressortirait grand vainqueur, mais les marchés actions n’apprécieraient sans doute pas.

Sur l’EUR/USD, le thème de la divergence de politique monétaire entre la Fed et la BCE reviendrait sur le devant de la scène en tant que facteur baissier, et de nouveaux creux annuels sous 1.1106 seraient envisageables à court terme.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé