Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce mardi

Investing.com – Voici les cinq principales choses à connaître sur les marchés financiers mardi 25 juin:

Le prix de l’or a atteint de nouveaux sommets depuis six ans mardi, alors que les tensions au Moyen-Orient se sont encore aggravées.

Après que le président américain Donald Trump ait visé le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, et d’autres hauts responsables, avec des sanctions conçues pour couper l’accès aux ressources financières, le président iranien Hassan Rouhani a qualifié cette action de ‘ »scandaleuse et idiote » et vouée à l’ »échec ».

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que les « sanctions inutiles » impliquent la « fermeture définitive de la voie de la diplomatie ».

L’ or comptant a touché un nouveau record de 1 438,99$ en six ans, du fait de la tension géopolitique qui a stimulé la demande de valeurs refuges.

Le métal précieux est en hausse de près de 10% depuis le début du mois, du fait de l’escalade du conflit entre les États-Unis et l’Iran et de la faiblesse des perspectives économiques mondiales qui ont renforcé son attrait. La perspective d’une politique monétaire plus souple dans le monde, notamment de la part de la Réserve fédérale, a entraîné une baisse des rendements obligataires, rendant l’or relativement plus attrayant que d’autres actifs de type «refuge».

Alors que les attentes sont élevées, la banque centrale américaine devrait réduire les taux dès le mois de juillet, les commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, sur la politique monétaire et les perspectives économiques mardi seront étroitement surveillées pour une confirmation supplémentaire.

Powell s’exprimera mardi dans le cadre d’une interview accordée au New York Times par le Council on Foreign Relations de New York à 19h00.

Il est peu probable que Powell fournisse de nouveaux indices sur la politique après moins d’une semaine de sa conférence de presse. Étant donné que le président Trump a renouvelé lundi ses attaques sur la Fed via Twitter, le qualifiant d’ »enfant obstiné » pour ne pas avoir baissé les taux d’intérêt, les marchés accorderont une attention particulière à tout commentaire sur l’indépendance de la banque centrale.

Les actions mondiales ont chuté mardi, la dispute entre les États-Unis et l’Iran réduisant l’appétit pour le risque.

Les investisseurs ont également fait preuve de prudence avant le sommet du G20 qui débutera vendredi et lors de la réunion bilatérale prévue entre Trump et le président chinois Xi Jinping. On espère peu qu’un accord commercial définitif soit conclu entre les deux plus grandes économies du monde, mais le sentiment pourrait être au moins partiellement rétabli si les deux pouvaient accepter de ne pas imposer de nouveaux droits de douane dans un avenir proche. Les tarifs américains appliqués à 300 milliards de dollars d’importations chinoises jusque-là non touchées devraient entrer en vigueur au début de juillet.

Les futures Dow ont perdu 0,1% à 14h10, les futures sur l’indice S&P 500 ont perdu 0,1%, tandis que les futures Nasdaq 100 ont cédé 0,3%.

Les actions européennes ont également légèrement reculé, tandis que les actions asiatiques ont enregistré des pertes avec le Shanghai Composite de la Chine en baisse de 0,8%.

FedEx (NYSE: FDX) et Micron Technology (NASDAQ: MU) devraient publier leurs résultats après la fermeture des marchés américains mardi, alors que les analystes commencent à envisager des perspectives difficiles pour la saison des résultats des entreprises du S&P 500.

FedEx, considéré comme l’un des piliers de l’économie mondiale, donnera probablement une idée de l’impact des tensions commerciales sur son service de livraison de colis. Le rapport de Micron fait suite à un déluge d’analystes qui ont revu à la baisse leurs recommandations, craignant de plus en plus que les sanctions imposées à Huawei et les conséquences plus larges du conflit commercial sino-américain continuent de peser sur les ventes des fabricants de puces.

Alors que la saison des résultats du deuxième trimestre va bientôt commencer, les analystes brossent un tableau sombre des perspectives commerciales. Selon Factset, ils s’attendent à ce que les bénéfices du T2 et du T3 diminuent d’une année sur l’autre. Si c’était le cas, ce serait la première fois qu’ils reculent sur trois trimestres consécutifs depuis 2016.

Le calendrier économique de mardi est guidé par la publication par le Conference Board de son indice de confiance des consommateurs pour le mois de juin à 16h00.

Le consensus s’attend à une baisse de l’optimisme des consommateurs, reflétant le net ralentissement de la croissance de l’emploi le mois dernier.

En même temps, les traders recevront la dernière mesure de santé pour le marché du logement américain avec la publication des ventes de nouveau logements en mai.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé