Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce jeudi

Investing.com – Voici les cinq principales choses que vous devez savoir sur les marchés financiers le jeudi 27 juin:

Des rapports ont indiqué jeudi que Washington et Pékin étaient « provisoirement d’accord » sur une trêve dans le conflit commercial en cours en vue du sommet du G20.

Le South China Morning Post a déclaré que cet accord mettrait un frein à la série de droits de douane supplémentaires attendus par Trump sur les produits chinois.

Trump a laissé entendre mercredi qu’un accord était possible, même s’il restait disposé à étendre les droits de douane à toutes les importations chinoises. La Maison Blanche a confirmé que Trump et Xi auraient une réunion bilatérale samedi au Japon.

Dans un conflit tarifaire distinct, Trump a tweeté que la hausse des droits de l’Inde sur les produits américains était « inacceptable » et « devait être retirée ». L’Inde a pris des mesures à la suite du refus des États-Unis d’exonérer les nouveaux droits de douane américains sur les importations d’acier et d’aluminium.

Les actions mondiales ont grimpé jeudi, les espoirs d’une trêve potentielle dans le conflit commercial américano-chinois ayant ravivé l’appétit pour le risque.

Les contrats à terme américains ont indiqué une ouverture en hausse après la fermeture mitigée de mercredi. Les futures Dow ont gagné 77 points, ou 0,3%, à 11h40, les futures sur S&P 500 ont progressé de 13 points, ou 0,5%, tandis que les futures Nasdaq 100 ont progressé de 47 points, ou 0,6%.

Les perspectives plus optimistes ont placé les actions européennes sur la bonne voie pour briser une série de pertes de quatre jours. L’indice Stoxx 600 paneuropéen a grimpé de 0,3%.

En Asie, le Shanghai Composite de la Chine a progressé de 0,7%, tandis que le Nikkei du Japon a gagné 1,2%.

Alors que Wall Street semblait prête pour une séance de gains, le marché sera axé sur plusieurs publications économiques, ainsi que sur des rapports sur les résultats, susceptibles de générer un climat favorable.

Après que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, ait souligné que la banque centrale américaine était attentiste et minimisait les baisses de taux agressives, l’importance des données économiques s’est intensifiée, les marchés tentant de déterminer si les indicateurs de faiblesse augmenteront le soutien à la politique d’assouplissement.

La troisième estimation du produit intérieur brut du premier trimestre sera publiée à 14h30 et ne devrait afficher aucun changement par rapport à la croissance de 3,1% observée précédemment.

Dans le même temps, les inscriptions au chômage fourniront des informations supplémentaires sur la vigueur du marché du travail américain, tandis que les ventes de logements en attente publiées à 16h00, nous éclairerons sur l’état du marché du logement.

En dehors des Etats-Unis, l’Allemagne communiquera ses chiffres d’inflation les plus récents à 14h00. Semblable à la situation aux États-Unis, les données sont examinées à la lumière des attentes de la Banque Centrale Européenne en matière de stimulation supplémentaire.

Sur le front des bénéfices américains, un rapport négatif de Rite Aid (NYSE: RAD) contrastera avec des chiffres meilleurs que prévu de KB Home (NYSE: KBH) dans le trading de jeudi. Avant la cloche d’ouverture, Walgreens Boots Alliance (NASDAQ: WBA) sera au centre des préoccupations, tandis que Nike (NYSE: NKE) sera la vedette après la clôture.

Les actions de Boeing (NYSE: BA) ont glissé de plus de 1% dans les échanges de préouverture jeudi, alors que la société souffrait encore d’un nouvel échec sur ses 737 MAX immobilisés.

La Federal Aviation Administration des États-Unis a identifié mercredi soir un nouveau risque que Boeing devrait résoudre avant que le modèle puisse être remis en service.

Avec l’annonce de la FAA, il est peu probable que Boeing puisse effectuer un vol d’essai de certification comme prévu le 8 juillet.

Les prix du pétrole ont baissé jeudi, rendant certains des gains enregistrés la veille, à l’approche d’une réunion clé entre les dirigeants russes et saoudiens lors du G20.

Les contrats à terme de pétrole brut US ont chuté de 31 cents, soit 0,5%, à 59,07$ à 11h40, tandis que le pétrole Brent a reculé de 39 cents, ou 0,6%, à 65,30$.

Les prix du pétrole ont bondi de plus de 2% mercredi après que les données gouvernementales aient montré que les stocks de brut américain ont chuté de la plus grande quantité depuis 2016.

Le président russe Vladimir Poutine doit rencontrer le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman lors du sommet du G20 de cette semaine. Les deux se concentreront probablement sur les discussions avant les réunions des 1er et 2 juillet afin de décider formellement d’une extension de l’accord actuel de réduction de la production entre l’OPEP et les alliés dirigés par la Russie.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé